/regional/montreal/laval

Laval

Du sable une semaine avant l’inondation

Laurence Houde-Roy | Agence QMI

Un an après les importantes inondations du printemps dernier, la Ville de Laval s’assurera dorénavant que les maisons les plus à risque d’être touchées en premier par des inondations, sur son territoire, recevront des sacs de sable une semaine avant que l’eau ne touche leur terrain.

Bien que le niveau des rivières entourant l’île de Laval ne soit pas inquiétant pour le moment, l’administration du maire Marc Demers a annoncé mercredi des mesures visant à améliorer ses opérations en cas d’inondations. Plus précisément, elle veut rendre moins aléatoire la distribution des sacs de sable à ses citoyens.

En observant toutes les maisons qui ont été touchées par les importantes montées des eaux printanières de 2017, la Ville a classifié chacune des résidences pour déterminer lesquelles étaient le plus à risque d’être touchées par l’eau en premier, soit en raison d’une proximité avec l’eau ou d’un dénivelé sur leur terrain permettant une inondation plus rapide.

Nouveau classement

L’administration a ainsi classé ses résidences riveraines en quatre zones prioritaires. Les maisons classées « A » recevront systématiquement des sacs de sable une semaine avant que l’eau ne touche leur terrain. La décision se fera en fonction des évaluations météorologiques et de la surveillance des rivières que la Ville effectue avec Hydro Météo. Les résidences des autres zones recevront ensuite leurs sacs de sable en fonction de leur priorité.

Auparavant, les sacs de sable étaient distribués en prévision de la crue printanière, mais aucune règle précise n’était fixée, ce qui pouvait entraîner une distribution des sacs entre deux et trois jours précédant une inondation.

Les citoyens concernés sont invités à s’inscrire sur la liste de diffusion de la Ville, sur leur site internet, afin de recevoir un appel automatisé au moment où la distribution des sacs de sable pour leur secteur débutera.

La surveillance des rivières en prévision de la crue printanière doit débuter jeudi, à Laval, et se poursuivra jusqu’à la mi-mai.

Montréal

La Ville de Montréal fera quant à elle un premier retour le 20 mars prochain sur les inondations du printemps dernier qui ont affecté 430 résidences dans la métropole et ont fait 1100 sinistrés.

Un rapport de la sécurité civile rendu public en janvier avait pressé la Ville de mettre à jour ses cartes des zones inondables du nord de l’île de Montréal vieilles de 40 ans.

Malgré leur désuétude, ces cartes sont toujours utilisées par l’agglomération de Montréal en situation d’urgence, et les plus récents rapports techniques utilisés pour déterminer les risques d’inondations pour chaque terrain le long des cours d’eau datent de 1985 pour le fleuve Saint-Laurent et le lac Saint-Louis, et de 2006 pour la rivière des Prairies.

Les élus recevront la directrice de la sécurité civile en commission permanente pour en discuter.

Dans la même catégorie