/finance/homepage

Salaire et bonis

La rémunération du grand patron d’Hydro-Québec explose de 26 %

Pierre Couture | Agence QMI

Le PDG d’Hydro-Québec, Éric Martel, a vu sa rémunération totale s’apprécier de 26 % en 2017, passant à 815 466 $.

Les données dévoilées mardi dans le rapport annuel de la société d’État indiquent que le président d’Hydro-Québec a eu droit notamment à un salaire de base de 543 559 $, l’an dernier, et à des bonis de performance de 258 838 $.

En 2016, M. Martel avait encaissé une rémunération totale de 647 263 $, dont 517 675 $ en salaire de base et 119 450 $ en bonis.

À lire également

- Bénéfice annuel net de 2,85 G$ pour Hydro-Québec

Chez Hydro-Québec, on explique que le PDG a touché en 2017 sa pleine rémunération incitative liée à l’année 2016. Ce qui n’avait pas été le cas l’an dernier, alors qu’il est arrivé en poste en 2015.

«Le salaire de M. Martel dépend également d’objectifs financiers liés au rendement d’Hydro-Québec», a fait valoir le porte-parole de la société d’État, Serge Abergel.

M. Martel gagne 222 212 $ de plus par année que celui qui occupait le même fauteuil en 2014, soit Thierry Vandal (593 254 $).

Chez les autres hauts dirigeants d’Hydro-Québec, on note une hausse de la rémunération totale de 26 % également pour le président d’Hydro-Québec Distribution, David Murray. Sa rémunération globale est passée de 444 379 $ en 2016 à 558 744 $ en 2017.

Dans la même catégorie