/news/politics

«Nationalisme ethnique»

Legault ulcéré par les propos de Leitao

Nicolas Lachance | Agence QMI

POL-CAUCUS PRÉSESSIONNEL DE LA CAQ

Sébastien St-Jean / Agence QMI

François Legault a formellement exigé des excuses mercredi de la part du ministre des Finances libéral Carlos Leitao, qui avait déclaré la veille que la CAQ adhérait au «nationalisme ethnique». En vain.

Le quotidien «The Gazette» rapportait mercredi matin les propos que Carlos Leitao a tenus devant un parterre de représentants de groupes communautaires anglophones de Montréal.

En soulignant qu’il n’avait «pas peur des mots», le ministre des Finances les avait mis en garde contre la tentation de voter CAQ, car, a-t-il dit, le nationalisme de ce parti est étroit, «replié sur lui-même» et ethnique.

Legault veut des excuses

En début d’après-midi, mercredi, le chef de la CAQ s’est montré ulcéré par les dires de M. Leitao: «C’est une accusation très grave, hystérique, inacceptable. C’est de la sale petite politique, et je pense que, là, les libéraux viennent de dépasser les bornes».

M. Legault a demandé au premier ministre Philippe Couillard d’exiger que son ministre des Finances s’excuse: « Immédiatement, qu’il retire ses propos, qu’il s’excuse pour avoir tenu de tels propos».

«Comment peut-il endosser une façon aussi dégradante de faire de la politique ? a-t-il dit, ajoutant que les libéraux menaient une campagne « préméditée de mensonge organisé ».

Couillard mal à l’aise

Mitraillé de questions à ce sujet quelques heures plus tard, Philippe Couillard a paru mal à l’aise et n’a pas défendu son ministre: «Je n’ai pas le goût de commenter ça», a-t-il simplement laissé tomber.

La semaine dernière, en Europe, le chef libéral avait associé la CAQ à la montée en puissance mondiale de partis populistes partout dans le monde.

Aux yeux du chef caquiste, du reste, les Québécois qui ne pensent pas comme les libéraux en ont assez de se faire traiter de «racistes».

«Il n’y a aucun parti raciste à l’Assemblée nationale», a insisté le chef de la CAQ. Les libéraux lancent de telles accusations parce qu’ils craignent que la CAQ récolte des appuis au sein de la communauté anglophone.

PQ solidaire

Fait inusité, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, est venu à la défense de la CAQ.

Selon le chef souverainiste, les libéraux de Philippe Couillard font preuve «d’intolérance crasse», devant le PQ et la CAQ, lesquels «offrent d’autres visions de l’identité et du nationalisme». «Ça fait partie du cynisme libéral», a mentionné M. Lisée.