/regional/montreal/montreal

Scrutin secret

Les chauffeurs d'autobus scolaires de Transco acceptent l'entente de principe

Agence QMI

Les chauffeurs d'autobus scolaire de l'entreprise Tranco ont accepté mercredi l'entente de principe intervenue entre leur syndicat et leur employeur.

Les travailleurs ont approuvé à 81 %, lors d’un scrutin secret, l’entente du 6 mars dernier, a fait savoir le Syndicat des travailleuses et travailleurs de Transco-CSN (STTT-CSN) dans un communiqué.

«Nous avons accepté un nouveau contrat de travail de cinq ans assorti des augmentations de salaire suivantes : 1,4 % rétroactif au 1er juillet 2017, 1,6 % au 1er juillet 2018, 2 % au 1er juillet 2019 et 3 % pour chacune des deux dernières années du contrat de travail, soit celles débutant le 1er juillet 2020 et le 1er juillet 2021», a mentionné Carole Laplante, présidente du STTT-CSN.

Rappelons qu'en janvier dernier, les syndiqués avaient rejeté les offres patronales à 98 %, tout en reconduisant leur mandat de grève.

Les quelque 330 chauffeurs de Transco sont responsables de plus de 300 parcours de transport scolaire sur l'île de Montréal.

«Nous devons poursuivre notre lutte afin que toutes les travailleuses et tous les travailleurs de ce secteur puissent recevoir un salaire qui reconnaît les compétences et les responsabilités exigées pour effectuer ce travail », a souligné Stephen P. Gauley, président du Secteur transport scolaire (STS) de la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN).

Dans la même catégorie