/news/law

Chronique

Les commentaires de l’avocat de Turcotte font rager Richard Martineau

TVA Nouvelles

C’est une chose de défendre son client parce qu’il a droit à une défense pleine et entière, c’en est une autre de qualifier un homme qui a tué ses propres enfants de «victime».

À LIRE ÉGALEMENT

Guy Turcotte, «un père aimant», selon son avocat

C’est ce que dénonce Richard Martineau dans le cadre de sa chronique «Réveillez-vous» diffusée au Québec Matin.

La défense demande que la peine dont a écopé Turcotte soit réduite et ramenée à une durée de «10 à 15 ans». Le meurtrier a déjà purgé environ sept années de pénitencier.

Richard Martineau est profondément dérangé par le fait que Pierre Poupart, l’avocat de Turcotte ait qualifié son client de «victime».

«Il me semble qu’il y a une ligne qu’il ne faut pas franchir. L’avocat de Turcotte a dit ‘’mon client était un père aimant’’. Il a tué ses enfants de 40 coups de couteau. Les jurés qui ont dû voir les photos de la scène de meurtre sont traumatisés à vie! Il a même dit que c’était un père aimant et qu’il était le plus traumatisés des trois.»

Le chroniqueur croit que de défendre un client, un criminel est une chose, mais de le victimiser et de banaliser ses gestes est outrageant.

«Vous ne savez pas à quel point je trouve cela dégueulasse», ajoute le commentateur.

«Il y a une ligne à ne pas franchir et Me Poupart, l’a franchie. Je ne sais pas comment ce genre de criminaliste là fait pour se regarder dans le miroir le soir lorsqu’ils ont fini leur journée de travail».

 

 

 

Dans la même catégorie