/news/law

Palais de justice

Un homme plaide coupable d'avoir violenté un bébé naissant

José Laganière | TVA Nouvelles

Julien Arbour plaide coupable pour avoir violenté un bébé naissant à deux reprises. «Je ne suis pas fier, mais je dois admettre que je l'ai fait.»

L’homme de Lévis a reconnu sa culpabilité à trois chefs d'accusation, mercredi, au palais de justice de Québec, soit voie de fait, voie de fait grave et voie de fait causant des lésions.

Les gestes ont été posés à l'endroit d'un bébé qui n'avait que quelques jours de vie.

Le premier épisode de violence est survenu en décembre 2016. L'enfant avait été frappé au visage, ce qui lui avait causé des ecchymoses.

Après avoir comparu une première fois devant la Cour, M. Arbour a été remis en liberté sous condition de n'être jamais seul avec l'enfant. Cependant, en mai 2017 alors que l'enfant était âgé de cinq mois, il a profité d'un bref moment d'absence d'une personne qui était en compagnie du bambin pour lui infliger des blessures beaucoup plus graves.

«Il a laissé tomber l'enfant sur un îlot de cuisine, lui causant une fracture du crâne. M. Arbour l'a par la suite secoué violemment, alors que le bébé pleurait dans sa couchette», a raconté le procureur de la Couronne, Michel Bérubé.

On ne sait pas pour le moment si l'enfant conservera des séquelles des événements. Un rapport médical à ce sujet sera déposé en Cour. Les représentations sur la peine, quant à elles, devraient avoir lieu le 24 juillet.

.

 

Dans la même catégorie