/regional/troisrivieres/mauricie

Disparition d’Ariel Jeffrey Kouakou

Une application mobile pourrait aider à le retrouver selon Henri Provencher

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

La disparition du petit Ariel Jeffrey Kouakou à Montréal ravive de douloureux souvenirs pour le grand-père de Cédrika Provencher en Mauricie. Non seulement ça le ramène 10 ans en arrière, mais il regrette également que les projets de sa fondation n'avancent pas plus vite.

Un projet d'application mobile qui serait très utile dans les premières minutes suivant la disparition d'un enfant figure entre autres sur la table. L'application a été développée en collaboration avec un professeur et un étudiant en informatique de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR).

Elle permettrait d'émettre un avis de disparition très localisé. Par exemple, si un enfant disparaît au centre commercial, l’avis est envoyé sur les téléphones de tous ceux qui se trouvent dans ses magasins et lieux publics.

Une heure plus tard, l'avis pourrait être étendu à tous les habitants de la ville si l'enfant demeure introuvable.

Pour Henri Provencher, l'application permettrait de commencer les recherches pendant que les policiers amorcent leur enquête, sans pour autant envahir les réseaux sociaux partout dans la province.

«Quand je regarde ce qui se passe à la télévision, ça m’arrache le coeur. Des parents vivent des choses comme ça, je sais quels sont leurs besoins et il n'y a rien qui se passe. On a besoin de sous pour mettre cette application-là en service et on ne les a pas.»