/regional/montreal/montreal

Église Notre-Dame-des-Anges

Une pensée pour le petit Ariel pendant la messe

TVA Nouvelles

La messe dominicale a pris une couleur particulièrement émouvante, à l’église Notre-Dame-des-Anges, située dans Ahuntsic-Cartierville, à Montréal, quartier où habite le petit Ariel Jeffrey Kouakou, disparu depuis maintenant six jours.

Le prêtre a ouvert la cérémonie en invitant à prier pour l’enfant de 10 ans qui n’a pas redonné de nouvelles depuis lundi dernier, alors qu’il devait se rendre chez un ami sur l’heure du midi.

DANS LE MÊME DOSSIER:

La mère de l'ami d'Ariel atterrée

De nouvelles images d’Ariel J. Kouakou diffusées

«Ariel, tu manques à ta petite sœur»

Jean-Louis Nvougbia a souhaité insuffler un peu d’espoir dans le «climat de tristesse et de peine» qui sévit.

«On ne peut pas rester insensible comme chrétien, comme baptisé, comme citoyen. [...] Je sens la solidarité qui monte, mais ce n’est pas assez. Il faut encore aller de l’avant. On peut prier, il faut s’impliquer, ouvrir les yeux et être attentifs, il faut chercher derrière nos maisons», a-t-il déclaré aux fidèles venus assister à la messe.

Recherches sur le terrain

Pendant ce temps, les policiers s’affairaient toujours à rechercher l’enfant, pour une sixième journée consécutive, avec l’objectif de compléter l’opération de porte-à-porte amorcée samedi. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n'écartait pas la possibilité d'élargir le périmètre de recherches actuel.

«Je vous dirais qu’on travaille au jour le jour, alors aujourd’hui, on veut terminer le porte-à-porte. Par la suite, on va développer une nouvelle stratégie et on va voir ce qu’on pourrait faire», a expliqué la porte-parole Andrée-Anne Picard.

«On s’était concentrés sur un 400 mètres carrés, au début, à partir de l’endroit où Ariel a été vu pour la dernière fois. Peut-être qu’une fois que le porte-à-porte va avoir été complété dans ce secteur-là, on va être en mesure d’ouvrir le périmètre de recherches et tenter de trouver de nouveaux éléments», a-t-elle poursuivi.

Le poste de commandement du SPVM était toujours installé aux Galeries Normandie, dimanche.

Dans l’espoir de faire bouger les choses, samedi, la famille du petit Ariel a annoncé qu’elle offrait une récompense de 10 000$ à quiconque aurait de l’information permettant de retrouver l’enfant.

Dans la même catégorie