/regional/saguenay

Passage à l'Université du Québec à Chicoutimi

Laurent Duvernay-Tardif inspire les jeunes du Saguenay

Jean Houle | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Le footballeur québécois Laurent Duvernay-Tardif s'est arrêté au pavillon sportif de l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), lundi, le temps de s'amuser et d'encourager une centaine de jeunes.

La fondation de Duvernay-Tardif a lancé sa tournée provinciale au Saguenay–Lac-Saint-Jean en rencontrant une centaine d'élèves de 6e année provenant de quatre écoles. Ceux-ci se sont livrés à cinq activités, soit au flag football, au kinball, au soccer, à la course à relais et à l'escalade en compagnie du footballeur des Chiefs de Kansas City, dans la NFL.

Laurent Duvernay-Tardif veut promouvoir l'équilibre entre le sport, les arts et les études chez les jeunes. «C'est important de toucher à tout et de suivre ses passions. Quand on se fait dire non, que ce sera trop difficile, on trouve l'énergie en nous pour réaliser nos activités», a expliqué l'athlète en entrevue avec TVA Nouvelles.

Quelques élèves interrogés ont candidement admis ne pas connaître le joueur de football et étudiant en médecine avant de le rencontrer pour la première fois. «On ne voit pas souvent des hommes aussi gros et grands. Mon père est grand, mais jamais tant que ça! Disons que quand il plaque, ça doit faire mal!», a laissé tomber Maxim, en analysant la carrure de l'athlète de 1,96 m (6' 5'') et 145 kg (320 lb).

Celui qui est décrit comme l'homme le plus intéressant de la NFL refuse toutefois, avec humilité, de se percevoir comme un exemple pour les jeunes.

«Je considère que je n'ai rien accompli encore, a-t-il dit. Je veux devenir le premier footballeur à être médecin, mais entre-temps, je reste les deux pieds sur terre.»

L'athlète et aspirant-médecin s'est montré enthousiaste tout au long de la journée. Son message a bien été capté par les jeunes.

«Même si c'est compliqué, je peux être capable de m'intéresser à plus d'un domaine à la fois», a retenu Olivia.

«Si lui peut jouer au football et étudier, c'est sûr que c'est motivant», a renchéri Elliot.

La fondation Laurent Duvernay-Tardif espère revenir chaque année dans la région. Pour cette première visite, il était accompagné de Shayne Gauthier, un joueur des Blue Bombers de Winnipeg originaire de Dolbeau-Mistassini.

Dans la même catégorie