/regional/abitibi

Après des commentaires négatifs

Le maire d’Amos vote contre son augmentation de salaire

David Prince

 - Agence QMI

COURTOISIE/VILLE D'AMOS

Le maire d’Amos a voté contre sa hausse de salaire de 36,5%. Selon lui, elle était justifiée, mais admet l’avoir mal expliquée à la population.

Le maire d’Amos, Sébastien D’Astous, dit avoir reçu de nombreux commentaires de citoyens depuis le début du mois de février alors que la municipalité avait proposé de faire passer son salaire de 64 455$ à 88 000$, en plus d’une allocation de dépenses de 16 595$.

«L’augmentation était justifiée et justifiable. Mais on a manqué de communication avec les citoyens. On va écouter ce que les gens nous ont dit avant de revenir avec un autre règlement», admet M. D’Astous, qui a lui-même voté contre l’augmentation, ce qui a eu pour effet d’annuler le projet de règlement.

La Ville d’Amos recommencera donc le processus du début avec une analyse comparative des salaires des maires de différentes villes du Québec. Un nouveau projet de règlements sera présenté d’ici quelques semaines.

«Il y a des gens qui voudraient que les élus gagnent zéro. Mais on a plus de responsabilités qu’avant. En plus, le fédéral va maintenant imposer l’allocation de dépenses des élus. L’impact sur le budget sera mineur et c’est ce que l’on doit mieux expliquer aux citoyens», a-t-il dit.

Avant de proposer l’augmentation de salaire pour les élus, la ville d’Amos avait procédé à une comparaison avec les autres villes de l’Abitibi. Le maire D’Astous admet que la ville s’y est peut-être mal prise avec le type de comparaison qui a été faite.

«On va refaire l’exercice. Je ne peux pas vous dire si dans le prochain règlement, la hausse sera de 30, 20 ou 15% sur quatre ans», a-t-il dit.

Dans la même catégorie