/news/techno

Crise des données personnelles

La cote de notoriété de Facebook pourrait dégringoler

Pierre Couture | Agence QMI 

Embourbé dans une crise d’utilisation indue des données de ses utilisateurs, Facebook pourrait voir sa cote de notoriété dégringoler lors du prochain palmarès Léger.

Le plus gros réseau social de la planète arrive cette année au 25e rang des entreprises les plus admirées des Québécois, en hausse de quatre points.

«On s’en va de plus en plus vers l’époque des montagnes russes ou de l’effet yoyo pour les entreprises. Il s’agit que vous ayez une mauvaise nouvelle, et bang ! La réaction dans l’opinion publique est immédiate», observe le vice-président Recherche, chez Léger, Christian Bourque.

Ce dernier est convaincu que s’il avait à sonder de nouveau l’opinion des Québécois à propos de la réputation de Facebook aujourd’hui, les résultats seraient très différents. «On pourrait assister à un changement dramatique. Ce serait immédiat», croit-il.

Le cas Samsung

M. Bourque cite notamment en exemple le cas Samsung, qui avait vu sa réputation en prendre pour son rhume en 2016 alors que sévissaient de nombreux rappels pour ses téléphones intelligents qui surchauffaient et s’enflammaient.

Au palmarès 2018, Samsung apparaît clairement comme le grand gagnant de cette édition avec une progression de 15 points, tout en occupant le 6e rang des entreprises les plus admirées au Québec. L’an dernier, Samsung était passée du 7e rang à la 24e position.

Dans la même catégorie