/regional/troisrivieres/mauricie

Quartier général

Le toit coule à la caserne d'incendie de Trois-Rivières

Louis Cloutier | TVA Nouvelles

La Ville de Trois-Rivières rencontre des problèmes avec un autre de ses bâtiments municipaux. Cette fois-ci, c'est le toit du quartier général du Service des incendies qui s'est mis à couler.

De la condensation qui se forme dans l'entretoit en serait responsable. Avant de décider de l'intervention qui sera nécessaire, la Ville a commandé une étude thermographique de l'intérieur des murs du bâtiment.

«On attend de voir le rapport de la compagnie GHD, qui devrait le soumettre d'ici la fin du printemps à la suite des tests de thermographie qu'on fait présentement», a expliqué Yvan Toutant, porte-parole de la Ville.

Il est trop tôt pour dire si les effectifs qui logent à cette caserne devront être temporairement déplacés, le temps des travaux. L'immeuble qui servait autrefois de poste de police à l’ancienne ville de Cap-de-la-Madeleine avait pourtant fait l'objet d'une restauration majeure en 2011 au coût de 2,5 millions $, soit 500 000 $ de plus que prévu. La présence d'amiante dans les murs et des problèmes avec les planchers avaient justifié cette facture plus importante.

Des problèmes, encore des problèmes

Trois-Rivières joue de malchance avec son parc immobilier. Dix bâtiments sont affectés par la pyrrhotite et d'autres souffrent de problèmes structuraux, dont la salle de spectacle J-Antonio Thompson. Cette dernière devrait éventuellement être l'objet de réparations atteignant les 20 millions $.

La Maison de la culture a dû pour sa part être réparée l’an dernier en raison d’un problème d’infiltration d'eau dans ses murs. Enfin, le stationnement souterrain de l'hôtel de ville sera le théâtre de travaux dans les prochains mois au coût de 4 millions $.