/regional/outaouais

Tournoi «amical»

Son coup de poing au visage lui coûtera plus de 8000$

Éric Thibault | Agence QMI 

Un joueur de hockey qui a brisé la mâchoire d’un adversaire en lui assénant un coup de poing lors d’un tournoi «amical», en Outaouais, devra verser plus de 8000 $ à sa victime.

Ainsi en a décidé récemment un juge de la Cour du Québec en condamnant Nicolas Moncion.

Cette compensation peut sembler élevée comparativement à certaines amendes imposées aux millionnaires de la Ligue nationale de hockey, comme celle de 5000 $ dont Brad Marchand, des Bruins de Boston, a écopé pour avoir donné un coup de bâton au visage (double-échec) d’un joueur des Flyers de Philadelphie dimanche.

«Manger mou»

Mais au départ, Mathieu Labrosse réclamait près de 15 000 $ à son assaillant, ayant été contraint de «manger mou» durant plusieurs mois en raison de sa blessure subie à l’aréna Stéphane-Richer de Saint-André-Avellin, le 2 avril 2016. L’incident est survenu pendant un tournoi «amical et sans contact», qui visait à amasser des fonds pour le hockey mineur de la région.

Le défenseur Moncion et l’attaquant Labrosse étaient tombés sur la glace, l’un par-dessus l’autre, lors de ce match «âprement disputé», a relaté le juge Steve Guénard.

Un début d’escarmouche s’en est suivi et Labrosse, qui n’avait pas jeté les gants et ne semblait pas enclin à se battre, s’est fait empoigner par-derrière par un coéquipier de Moncion.

«Sans réfléchir, j’ai donné un coup de poing de la droite», a admis le fautif en cour.

Ça fait partie de la game...

«Sonné», Labrosse est rentré au vestiaire en crachant du sang. Un mois plus tard, il a subi une intervention chirurgicale pour corriger une fracture «très défavorable» de la mâchoire inférieure (mandibule).

Le défendeur avait exprimé ses regrets sur Facebook, en se disant «désolé». Au procès, il a toutefois justifié son geste parce qu’il se sentait menacé.

Il a aussi argué que la blessure subie par son opposant faisait partie des «risques associés à la pratique du hockey».

«Le fait de recevoir un coup de poing en pleine figure ne peut se qualifier, même en extrapolant, d’incident de jeu normal, a conclu le juge. Le tout, à plus forte raison, lors d’un match qualifié d’amical et sans contact.»

D’après le magistrat de la Division des petites créances, le coup de poing du défendeur, bien que peu prémédité, était «volontaire, délibéré et très violent».

Mathieu Labrosse, un paysagiste dans la vingtaine, touchera une compensation d’au moins 8093 $ pour ses douleurs et perte de revenus. Le juge a également réservé ses droits de réclamer à Nicolas Moncion un remboursement additionnel maximal de 4100 $ liés à des soins dentaires à venir.

En février 2016, Andrew Zaccardo, un jeune Montréalais devenu tétraplégique après avoir reçu une mise en échec par-derrière lors d’une partie de hockey mineur, s’est vu octroyer une indemnité record de 8 millions $ par un juge. Ce jugement est cependant contesté devant la Cour d’appel du Québec.