/regional/troisrivieres/mauricie

Abolition du programme d'intégration

Groupe RCM ne jette pas la pierre à Walmart

Louis Cloutier

 - TVA Nouvelles

Le Groupe RCM, une entreprise de récupération active en Mauricie, refuse de blâmer Walmart concernant la remise en question de son programme d'intégration d'employés souffrants de limitations fonctionnelles.

«Parmi bien des géants, Walmart faisait sa part de ce côté-là», a tranché le président de l'entreprise, Yvon Picotte, en entrevue avec TVA Nouvelles.

Il espère que cette affaire enverra tout de même un signal positif à l'égard de cette catégorie de travailleurs en incitant des entreprises à embaucher des employés malgré leur différence.

Pour sa part, RCM prêche par l'exemple. L'entreprise embauche jusqu'à 150 employés touchés par des déficiences. «Pour eux, c'est un "désennui". Ils sortent de la maison et c'est complètement différent que de rester à la maison et recevoir un chèque d'aide sociale», a observé Yvon Picotte.

Le doyen de l'entreprise compte 37 ans d'ancienneté. «J'aime bien ça. Nous, le matin, on se lève», a lancé avec fierté Luc Collard au volant de son élévateur mobile dans l'entrepôt. M. Collard est aussi assigné à la cueillette des matières recyclables dans les entreprises et parfois à leur tri. «Je n'ai jamais été sur le chômage. On a toujours eu de l'ouvrage en masse», a indiqué celui qui n'envisage nullement de prendre sa retraite.

Le CIUSSS de Trois-Rivières espère que plusieurs auront pris conscience de la valeur de cette catégorie de travailleurs. «C'est heureux le dénouement par rapport à toute la promotion. C'est souvent par méconnaissance qu'on n'ouvre par nos portes à ces personnes-là, qui ont un apport extraordinaire pour la société», a analysé Line Girard, directrice adjointe aux programmes sociaux et de réadaptation.

Dans la même catégorie