/news/currentevents

Accident en Outaouais

Une brillante future entrepreneure perd la vie

David Prince | Agence QMI

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

La mort en fin de semaine d’une future femme d’affaires destinée à un bel avenir secoue la petite ville d’Amos, en Abitibi.

Catherine Drolet, 21 ans, se dirigeait samedi après-midi de l’Abitibi vers la région de Montréal où elle étudiait à l’école des Hautes études commerciales lorsqu’elle a perdu le contrôle de sa voiture près de Aumond en Outaouais. Elle a par la suite percuté une camionnette qui venait en sens inverse.

Son décès a été constaté à l’hôpital.

Selon ses proches, Mme Drolet avait l’habitude de circuler sur la route 117 puisqu’elle revenait souvent voir sa famille et travailler chez Amos Toyota, une entreprise appartenant à son père.

On l’appelait patronne

Mme Drolet étudiait d’ailleurs pour reprendre le flambeau de l’entreprise de son père d’ici quelques années.

«Elle était très respectée au garage. Tout le monde l’appelait déjà patronne. Elle travaillait ici depuis qu’elle était en âge de travailler et avait gravi les échelons. Elle le faisait par choix. On voyait qu’elle aimait ça. C’est très lourd aujourd’hui dans l’entreprise», a affirmé sa cousine Nathalie Drolet, qui est directrice des ventes dans l’entreprise.

Tout comme son père, l’homme d’affaires Rémi Drolet, la jeune femme était impliquée dans plusieurs activités à Amos. Elle a notamment donné des formations en sauvetage aquatique, en réanimation et s’impliquait dans le festival H2O, qui attire plus de 50 000 personnes dans cette petite ville de 15 000 habitants.

Crêpes et perdrix

Sandra Gabrielle Blain est inconsolable depuis samedi. Sa cousine Catherine Drolet devait se rendre chez elle dimanche matin pour manger des crêpes et apprêter une perdrix qu’elle avait ramenée de l’Abitibi.

«Elle était comme une soeur pour moi. On a fait tellement de choses ensemble. Je vais beaucoup m’ennuyer de nos vendredis soirs où on regardait des films en mangeant de la poutine. On a tous une amie qui voit le positif dans tout. Bien, Catherine, c’était ça! Elle était toujours enjouée», a confié Mme Blain.

La jeune femme avait d’ailleurs fait plusieurs voyages dans le monde. Elle s’était rendue en Californie pendant neuf mois afin d’apprendre l’anglais.

En Australie

Les parents de la jeune femme étaient dans un avion vers l’Australie au moment du drame. Ils ont appris la nouvelle à leur arrivée à Sidney. Ils ont immédiatement rembarqué dans un avion pour revenir vers le Canada. «C’est vraiment terrible. On est une famille qui est tissée très serrée. On a passé la fin de semaine tout le monde ensemble et on va continuer de se tenir», a soufflé Nathalie Drolet.

Dans la même catégorie