/news/currentevents

Rapport du coroner

Aucune négligence dans le décès du pilote Guy Ouellette

Agence QMI | TVA Nouvelles

Le pilote de course Guy Ouellette, qui a perdu la vie lors d'un accident à l'Autodrome Drummond en mai dernier, n'a pas fait preuve de témérité ou de négligence, a conclu le coroner Yvon Garneau.

Le 28 mai 2017, le pilote d'expérience a été impliqué dans une collision, qui l'a mené à faire des tonneaux. Un autre véhicule a alors heurté la cage dans laquelle se trouvait le pilote.

Le fils de Guy Ouellette, Guillaume, lui-même pilote automobile, a assisté au tragique accident. «Ce sont des "bad luck" qui n'arrivent jamais, qui ne devraient jamais arriver», a-t-il confié à TVA Nouvelles.

Le coroner a noté, dans son rapport, que la configuration du bolide de Guy Ouellette l'a empêché de retomber sur ses roues après la collision initiale, le rendant vulnérable. Malgré tout, M. Garneau note que l'engin répondait aux normes en vigueur.

Depuis l'accident qui a coûté la vie au pilote de 49 ans, les constructeurs automobiles se sont mis à la table à dessin pour renforcer la sécurité des bolides. «On se pense invincible, mais on le sait que des modifications sont souhaitables pour assurer notre sécurité», a précisé le promoteur d'autodrome Drummond Yan Bussières.

Une soirée en mémoire du numéro 32 sera organisée à l'autodrome Drummond le 26 mai.

- D'après un reportage d'Isabelle Dorais

Dans la même catégorie