/regional/saguenay

Saguenay

Une ado retirée de l’école parce qu’intimidée?

Thomas Gaudreault | TVA Nouvelles

Une jeune fille de 16 ans de La Baie, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, se dit victime d'intimidation. Elle ne va plus à ses cours depuis trois semaines, mais ce n'est pas par choix. La Commission scolaire des Rives-du-Saguenay aurait décidé de retirer l'adolescente des bancs d'école.

La mère de cette jeune fille considère les actions de la commission scolaire comme des manœuvres d'évitement du problème. «On a retiré ma fille de l'école, donc pour eux, le problème est réglé. On s'en lave les mains», a déploré la mère de l'adolescente.

À la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, on affirme qu'il s'agit d'une situation exceptionnelle et que le plan d'intervention pour les cas d'intimidation est respecté à la lettre.

La mère n'en est pas convaincue. À plusieurs reprises, elle aurait tenté de joindre la commission scolaire pour faire avancer le dossier et pour réintégrer sa fille en classe. Elle dit ne pas avoir eu de réponses et être restée dans l'attente pendant plusieurs jours.

En décidant de renvoyer l'adolescente à la maison, la Commission avait promis des ressources pour assurer un suivi académique adéquat. La mère affirme ne pas avoir eu de suivi depuis trois semaines outre la visite d'une trentaine de minutes d'un professeur privé.

«Je suis allé chercher le plan de travail qu'ils avaient préparé pour ma fille. Il y avait que quelques pages. Je ne pense pas que ce soit juste ça qu'ils ont appris en trois semaines. Ma fille est pénalisée dans tout ça, alors que c'est elle la victime.»

Cette mère de famille craint que sa fille ne soit pas en mesure de réussir son année scolaire, alors qu'elle n'était pas en situation d'échec auparavant.