/news/society

Mauvais traitements

Un rapport dévastateur pour les organisateurs de rodéos

Charel Traversy

 - TVA Nouvelles

L'avocat montréalais Alain Roy a produit un rapport sur les mauvais traitements réservés aux animaux de rodéo qui s'avère dévastateur pour le festival western de Saint-Tite, qui violerait la loi selon lui.

Le professeur de droit s'était fait connaître l'an dernier en tentant de faire annuler la tenue du rodéo urbain dans le cadre du 375e anniversaire de Montréal. L'avocat s'était finalement entendu avec les organisateurs pour qu'ils tiennent leur événement, en échange d'un accès illimité aux installations des rodéos de Montréal et de Saint-Tite.

Dans son rapport de 600 pages, il indique que «le traitement réservé aux chevaux, taureaux et veaux est tout simplement inconciliable avec la nouvelle définition légale de l'être animal».

«Les activités de dressage soumettent les chevaux et taureaux à des risques de lésions et de fractures», a-t-il ajouté.

Le festival western de St-Tite s'est empressé de réagir. L'organisation estime que le rapport d'Alain Roy est biaisé et présente une interprétation abusive de la loi. «On n'est pas d'accord, évidemment, d'autant plus qu'il est signé par un seul vétérinaire alors que nous, tout l'été, plusieurs vétérinaires cautionnent ce que nous faisons», a commenté le directeur général du festival, Pascal Lafrenière.

Ce dernier se questionne sur les motivations réelles du professeur de droit.

Le ministre de l'Agriculture, Laurent Lessard, croit que les rodéos peuvent respecter la loi. Le ministre attendra toutefois les recommandations du comité mis en place pour étudier la question avant de se prononcer plus avant sur le sujet. «Je veux avoir un protocole d'encadrement au nom du bien-être animal», a-t-il fait savoir.

De son côté, le festival souhaite que le flou entourant la loi soit clarifié. En contrepartie, Alain Roy estime que maintenant les défenseurs du droit animalier sont suffisamment organisés pour plaider leur cause en utilisant les ressources légales et judiciaires à leur disposition.

Dans la même catégorie