/news/society

Étude

L’écriture sur un clavier n’est pas bien maitrisée par les élèves

TVA Nouvelles

Le vieux crayon de plomb doit demeurer un outil à privilégier pour l’apprentissage de l’écriture dans les écoles primaires, mais le clavier doit également être appris et maîtrisé par les élèves.

C’est le constat qu’ont fait deux chercheuses de l’Université du Québec à Rimouski à travers une étude menée au Bas-Saint-Laurent.

Aux fins de leur recherche, 255 élèves du primaire de deux commissions scolaires ont été sondés.

Au chapitre de la motivation, les enfants plus vieux avaient plus d’intérêt à utiliser un clavier pour écrire.

Malgré tout, les élèves accordent plus de valeur au crayon, qui leur permet de mieux performer, et d’écrire plus rapidement.

Le geste d’écriture s’inscrit dans la mémoire et les enfants reconnaissent ainsi les mots plus facilement lorsqu’ils les lisent dans un texte.

«L’apprentissage de l’écriture est complexe et le geste moteur que l’on fait avec le crayon permet d’intégrer en mémoire l’orthographe du mot qui va être réutilisé aussi pour la lecture. Donc, ce geste moteur est important, et on ne l’offre pas lorsqu’on travaille avec un ordinateur», a expliqué en entrevue Nathalie Lavoie de la chaire de recherche en persévérance scolaire de l’UQAR.

Le clavier aussi important

Par ailleurs, les écoles auraient intérêt à mieux utiliser et enseigner l’utilisation du clavier.

Il faudrait également plus d’ordinateur dans les établissements d’enseignement et plus de temps consacré à l’utiliser.

Selon la chercheuse, si l’utilisation du clavier n’est pas optimale, et que l’écriture n’est pas fluide, cela aura des répercussions sur les habiletés des élèves au cours de leur parcours scolaire à court et long terme.

«Ils sont nés avec les technologies, ils ont l’impression qu’ils sont très efficaces avec les technologies, mais non. C’est un constat qu’on a fait. Il faut qu’il y ait une cohabitation avec le crayon et le clavier si on veut développer l’automatisation de l’écriture aussi bien avec un outil qu’avec l’autre», précise la chercheuse.

Clavier et crayon ont donc chacun leur importance, pour des raisons différentes.