/news/law

Commission scolaire des Rives-du-Saguenay

L'ex-directrice générale poursuit les élus pour 350 000$

Andréanne Larouche | TVA Nouvelles

Nouveau chapitre dans la crise à la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay. Les élus sont maintenant poursuivis pour 350 000$ par l’ex-directrice générale Chantale Cyr.

Chantale Cyr réclame un dédommagement, notamment pour atteinte à sa réputation. La poursuite vise personnellement 12 commissaires et la présidente de la commission scolaire, Liz. S Gagné.

Mme Cyr soutient que Mme Gagné a commis, à plusieurs reprises, des gestes de harcèlement envers elle, notamment par des propos et des actes méprisants.

Elle prétend aussi que les commissaires ont abusé de leur droit en la congédiant le mois dernier. Son avocat, Me Éric Le Bel, parle d'un congédiement illégal, malicieux et basé sur la mauvaise foi.

Me Le Bel indique également que les démarches de congédiement, pendant que Chantale Cyr était en congé de maladie, l’ont empêchée de se rétablir sur le plan de la santé.

Ces procédures lui auraient provoqué du stress, au point où elle a dû être hospitalisée en psychiatrie.

Sur cette poursuite de 350 000$, 25 000$ sont réclamés par le conjoint de Chantale Cyr. Ce dernier a dû s'absenter du travail pendant un mois pour la soutenir dans toute cette histoire.

Seuls trois commissaires ne sont pas visés par cette poursuite. Ce sont ceux qui ont voté contre le congédiement de Chantale Cyr ou qui se sont abstenus.

La présidente de la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay, Liz S. Gagné, a refusé de commenter cette poursuite.