/news/currentevents

La Pocatière

Un homme entre chez elle et lui exhibe ses parties génitales

Marie-Pierre Beaubien | TVA Nouvelles

Une résidente de La Pocatière a eu la peur de sa vie. Un exhibitionniste s’est introduit dans son appartement en plein jour. L’homme était visiblement dans un état psychologique perturbé. Aujourd’hui, Hélène Vaillancourt veut sensibiliser les autres femmes à redoubler de prudence.

La femme de 67 ans était loin de se douter de ce qui allait se passer. Un homme a prétendu être un employé de son immeuble afin d’entrer chez elle. «Il m’a demandé où était la salle de bain. Il est allé dans la salle de bain. Il m’a dit qu’il pensait qu’il y avait de la rouille sur son pénis parce qu’il avait fait pipi dehors. Il voulait que je voie ça», a-t-elle expliqué.

Lorsqu’il est sorti de la salle de bain, elle a eu la mauvaise surprise. «Il avait baissé son pantalon jusqu’aux genoux, puis il était en érection. Voir un homme dans sa salle de bain, ses parties génitales à l’air ça surprend», a raconté la femme.

L’exhibitionniste, qui serait âgé entre 25 et 30 ans, a finalement quitté le logement lorsque la résidente l’a avisé de la visite imminente de sa sœur, un événement qui laisse des marques. «Je sors dehors, puis j’ai peur. On ne sait pas s’il peut m’attendre au coin de la rue. J’ai peur, je suis inquiète.  Le soir, je ne dors pas beaucoup», a-t-elle avoué.

Cette crainte est exacerbée par le meurtre de deux femmes à La Pocatière l’an passé. «Le fait que madame Émond et madame Beaulieu soient mortes, ça m’est tout le temps resté dans tête», a souligné Hélène Vaillancourt.

La dame a travaillé auprès de victimes de violence conjugale pendant plus de 8 ans. Elle déplore que plusieurs ne soient pas crues par leurs proches. Malgré les jugements des autres, elle encourage à briser le silence. «Moi, je leur dis de dénoncer. Les enquêteurs mettent un système en marche. S’il y a une dame qui peut éviter ça, ça sera ça de gagner», a déclaré la femme.

La citoyenne a porté plainte à la Sûreté du Québec. Pour l’instant, personne n’a été arrêté.