/regional/estduquebec/cotenord

Nouvelle salle de conférence

CISSS de la Côte-Nord: 38 000 $ pour une table

Alexandre Cantin | TVA Nouvelles

Le centre de santé de la Côte-Nord a dépensé 38 000 $ pour la table en quartz d'une nouvelle salle de conférence.

Une dépense que plusieurs jugent extravagante étant donné les besoins criants dans le domaine de la santé.

Le centre de santé de la Côte-Nord s’est doté de deux nouvelles salles avec systèmes de visioconférence. La première permet d’accueillir les membres du conseil d’administration et des citoyens pour les réunions publiques. La seconde, appelée salle de pilotage, est à l’usage des dirigeants du centre de santé.

Le coût total du projet s’est élevé à 301 000 $, incluant les services professionnels, les matériaux de construction, les équipements informatiques et le mobilier.

L’aménagement de deux nouvelles salles de visioconférence s’explique notamment par les besoins de communication des dirigeants du centre de santé qui couvre un vaste territoire avec plusieurs points de service. Mais l’achat de la table à 38 000 $ soulève plusieurs questions.

La directrice des services techniques du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Côte-Nord, Nathalie Minville explique que l’achat d’une table en quartz a été motivé par des critères de durabilité et d’entretien. Elle souligne que les produits utilisés pour le nettoyage dans un centre de santé sont plus puissants et peuvent endommager plus rapidement le mobilier.

«En termes de matériel, les écarts de prix variaient de 5000 $ à 10 000 $ entre les trois matériaux. À l'époque, on avait fait le choix de prendre le matériau le plus durable. Le choix le moins cher était le stratifié. Et on ne s'était pas fait recommander le stratifié par les fournisseurs et l'architecte."

La députée de Duplessis, Lorraine Richard, s’étonne de ce choix.

«Ça vient encore une fois donner raison aux gens qui disent: notre système de santé, à quoi il sert? Il sert à la bureaucratie, pour des beaux bureaux. Pendant ce temps, il manque du personnel et du matériel. Je trouve que c'est un manque de jugement», a dit la députée du Parti québécois.