/regional/montreal/montreal

Altercation avec un chauffeur de la STM

«Il a voulu me passer un message», dit le cycliste impliqué

TVA Nouvelles

Le cycliste qui a publié une vidéo de son altercation avec un chauffeur d’autobus de la STM dit avoir été avant tout «fâché» par l’attitude du conducteur qui, selon lui, a volontairement voulu l’effrayer.

La vidéo virale a suscité beaucoup de réactions, vendredi. Si la Société des Transports de Montréal a mentionné prendre la chose très au sérieux, Stefan Popovic, l’auteur de la vidéo, espère que l’incident sensibilisera surtout les usagers de la route.

«Au début, je ne voulais pas partager la vidéo. Je voulais simplement porter plainte, a-t-il indiqué en entrevue à TVA Nouvelles. Mais je crois que c’est important que les gens voient comment partager la route et ce que ça veut dire pour les cyclistes, les automobilistes, les autobus, les poids lourds. J’aimerais qu’on apprenne quelque chose de cet incident.»

À LIRE ÉGALEMENT

Dangereusement frôlé par un autobus, un cycliste dénonce un chauffeur de la STM

M. Popovic n’en est pas à son premier incident dans les rues de Montréal. Le cycliste urbain mentionne s’être déjà fait emportiérer par le passé, un exemple parmi beaucoup d’autres.

«J’ai eu peur, mais ça fait longtemps que je fais du vélo en ville. J’en ai vu d’autres», souligne-t-il.

«J’étais surtout fâché parce que c’est impossible qu’il ne m’ait pas vu. C’est un professionnel de la conduite, donc il savait ce qu’il faisait quand il est passé proche de moi de la sorte, poursuit-il. J’ai trouvé ça dangereux et, en voyant sa réaction, j’ai l’impression que c’était volontaire, qu’il voulait me faire peur et qu’il voulait me passer un message.»

L’employé de la STM sera rencontré et pourrait faire face à des mesures disciplinaires.

«Nous prenons le tout au sérieux, puisque la sécurité et le respect de tous les usagers de la route sont des principes à la base du travail de nos chauffeurs, même si la cohabitation bus-cyclistes-piétons-automobilistes-chantiers peut parfois s’avérer complexe», ont indiqué les relations publiques de la STM.

Dans la même catégorie