/regional/montreal/montreal

18,4 millions $

Ottawa investit dans les infrastructures du port de Montréal

Agence QMI

JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Ottawa a annoncé vendredi un investissement de 18,4 millions $ afin d’optimiser la capacité du réseau ferroviaire du port de Montréal, à l’heure où le Canada s’ouvre aux marchés de l’Europe et de l’Asie en vertu de nouveaux accords commerciaux.

L’annonce faite par le ministre fédéral des Transports, Marc Garneau, vise à soutenir les entreprises canadiennes qui acheminent leurs produits vers les marchés extérieurs, des entreprises qui, selon le fédéral, versent en moyenne des salaires 50 % plus élevés que les industries qui exportent moins.

Le port de Montréal se servira de l’enveloppe fédérale pour déplacer de l’infrastructure souterraine et de surface, pour déplacer et construire une nouvelle route du port et pour construire de nouvelles voies ferrées, a-t-on précisé, par communiqué.

Le port de Montréal cherche ainsi à «éliminer les goulots d'étranglement, tout en améliorant la circulation du trafic ferroviaire et la capacité concurrentielle du port de Montréal», a-t-on indiqué.

«La décision du gouvernement du Canada de consentir ce soutien financier à notre projet démontre que le gouvernement du Canada appuie le Port de Montréal et croit à son futur prometteur», a mentionné Sylvie Vachon, PDG de l’Administration portuaire de Montréal.

Selon les chiffres d’Ottawa, les échanges commerciaux avec l’Asie ne sont plus seulement l’affaire de la côte ouest. Ils ont représenté, en 2016, 25 % du trafic du port de Montréal.

«Nous appuyons des projets qui assureront la circulation efficace des marchandises vers les marchés et des personnes vers leur destination, qui stimuleront la croissance économique, créeront des emplois de qualité pour la classe moyenne, et veilleront à ce que les réseaux de transport du Canada demeurent concurrentiels et efficaces», a dit le ministre Garneau.