/regional/troisrivieres/mauricie

Notre-Dame-du-Mont-Carmel

Sébastien Proulx visite une école trop petite en Mauricie

Ghislain Morissette | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Le ministre de l'Éducation Sébastien Proulx a reçu un accueil chaleureux vendredi matin à l’école primaire Notre-Dame de Notre-Dame-du-Mont-Carmel, en Mauricie.

Ça fait presque quatre ans qu'un agrandissement est réclamé par la communauté. La visite du ministre a été bien appréciée, dans le sens où elle donne espoir que le projet aille éventuellement de l’avant.

Deux jours après le dépôt d'une pétition à l'Assemblée nationale réclamant l'agrandissement de l'école, les gens de Notre-Dame-du-Mont-Carmel étaient bien heureux de faire visiter l'immeuble devenu trop petit au ministre libéral.

«Nous, on est remplis d'espoir encore qu'il se soit déplacé, on apprécie, c’était un peu inespéré aussi», a dit Marylène Ménard du Comité de mobilisation pour l’agrandissement de l’école Notre-Dame.

Il manque de place pour les 428 élèves, et leur nombre augmente d'année en année. On a même utilisé trois classes pour en faire quatre.

En plus de constater que les élèves manquent d'espace, le ministre a pu voir que les corridors sont étroits, alors qu'on doit les utiliser pour faire de l'entreposage.

«Je félicite la direction, les parents et les enseignants pour les aménagements et toutes les initiatives soutenant la réussite des élèves», a dit Sébastien Proulx.

«Une image vaut mille mots, on n’a pas besoin de tout expliquer. Par exemple, quand il est rentré dans la classe de maternelle, il faisait le tour pour chercher des fenêtres, il n'y en a pas beaucoup», a dit Mme Ménard.

Sébastien Proulx a cependant été clair: les demandes des commissions scolaires sont nombreuses à travers le Québec et elles sont encore l'objet d'une analyse. Il a dit aux gens présents qu'il aurait leur école en tête au moment de trancher.

«En juin, j'aurai de bonnes nouvelles pour l’ensemble du Québec, j'espère pouvoir revenir vous voir», a dit M. Proulx.