/news/politics

Québec 2018

Le PQ choisit Aussant dans Pointe-aux-Trembles

Vincent Larin | Agence QMI

 - Agence QMI

Jean-Martin Aussant a franchi un pas de plus en vue d’être élu député pour le Parti québécois en remportant l’investiture dans la circonscription de Pointe-aux-Trembles, dimanche après-midi.

C’est donc lui qui défendra cette forteresse péquiste aux prochaines élections générales qui auront lieu le 1er octobre prochain.

M. Aussant a ainsi battu le président de la Société Saint-Jean-Baptiste, Maxime Laporte, qui avait pourtant reçu l’appui du député fédéral de La Pointe-de-l’Île, le bloquiste Mario Beaulieu.

Le dévoilement a eu lieu au Centre communautaire Roussin dans l’est de Montréal devant une foule de plusieurs centaines de personnes. Le PQ compte environ 500 membres dans Pointes-aux-Trembles qui pouvaient prendre part au vote.

Au rassemblement, Maxime Laporte a indiqué qu’il continuerait de militer pour le Parti Québécois, mais a exclu de se présenter dans une autre circonscription.

La circonscription de Pointe-aux-Trembles, située dans l’est de l’île de Montréal, est détenue depuis 1996 par la péquiste Nicole Léger, qui avait donné son appui Jean-Martin Aussant.

Créée en 1988, Pointe-aux-Trembles a été représentée tour à tour par les péquistes Michel Bourdon (1989 à 1996), Nicole Léger (1996-2006), André Boisclair (2006-2008) et une fois de plus par Nicole Léger (2008 à aujourd’hui).

M. Aussant aura toutefois du pain sur planche s’il veut être élu député. La Coalition Avenir Québec, qui espère faire une percée sur l’île de Montréal, a annoncé que Chantal Rouleau sera sa candidate dans Pointe-aux-Trembles aux prochaines élections provinciales cet automne.

Celle qui est actuellement mairesse de l’arrondissement de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles est l’une des rares candidates de l’Équipe Coderre à avoir résisté à la vague Valérie Plante, aux élections municipales de novembre dernier.