/news/currentevents

Tempête printanière

Le verglas complique les déplacements sur les routes du Québec

TVA Nouvelles avec Dominique Lelièvre et Agence QMI

La tempête hivernale qui a commencé à s’abattre dimanche sur la province complique la circulation sur les routes, avec de nombreux accidents déjà répertoriés en soirée.

Deux accidents sont survenus un peu après 20 h dimanche soir sur l’autoroute 30. D’abord en direction est, trois véhicules ont été impliqués dans un accident à la hauteur du chemin Chambly, à Longueuil. Puis, à la hauteur du chemin de Touraine à Ste-Julie en direction ouest, un accrochage entre deux véhicules a forcé la fermeture complète d’une voie et partielle de l’autre.

À Lachute, deux bons samaritains ont été blessés après avoir été happés en traversant l’autoroute 50 afin de porter assistance à un automobiliste qui avait fait une sortie de route.

À LIRE ÉGALEMENT

Tempête printanière: «Ce sera un début de semaine pénible»

Le verglas sème le chaos sur les routes ontariennes : 1 200 collisions

Dans la grande région de Montréal, Environnement Canada prévoit que ce sont entre 10 et 20 millimètres de verglas qui s'accumuleront d'ici lundi soir. Cette intense dépression pourrait sérieusement compliquer l’heure de pointe lundi matin en raison d’une chaussée glissante. Des pannes de courant sont également à prévoir.

Par ailleurs, en raison de la pluie verglaçante, la piste multifonctionnelle du pont Jacques-Cartier a été fermée dimanche. La situation doit être réévaluée lundi matin.

Les réseaux de transport en commun de nombreuses villes risquent également de connaître des retards lundi matin.

Pas de répit à Québec

Environnement Canada a placé de nombreuses régions sous le coup d’un avertissement de pluie verglaçante, incluant les régions de Québec, du Saguenay, de la Beauce, de Montmagny et de Charlevoix. Les précipitations se poursuivront toute la journée et pourraient atteindre 10 mm de verglas. Des rafales jusqu’à 70 km/h sont aussi prévues.

«C’est vraiment un système qui a une grande ampleur, puis comme il ne se déplace pas rapidement, cela peut créer des problèmes», analyse Amélie Bertrand, météorologue. Les averses se changeront en pluie demain.

Autorités aux aguets

La dépression place les autorités sur le qui-vive, puisqu’en Ontario, elle a jeté hier près de 50 000 usagers dans le noir. Hydro-Québec se faisait néanmoins rassurante. «Ce sont des quantités de verglas qu’on a vues à quelques reprises cet hiver et qui n’avaient pas causé tant de pannes que cela», a indiqué le porte-parole Jonathan Côté, en précisant que plusieurs équipes spéciales étaient prêtes à intervenir.

À l’aéroport de Québec, les effets de la tempête se faisaient déjà sentir hier alors que le trafic avec l’Ontario tournait au ralenti. L’aéroport invite la clientèle à s’informer de l’état des vols sur son site web.

Le ministère des Transports a encouragé plus tôt cette semaine les automobilistes à la plus grande des prudences et à éviter tous déplacements non essentiels, particulièrement si leur véhicule n’est plus équipé de pneus d’hiver.

La tempête hivernale a d’ailleurs obligé le ministère à négocier des contrats d'urgence avec des entrepreneurs en déneigement afin que les routes et autoroutes sous sa responsabilité soient déneigées.

Dans la même catégorie