/news/politics

Frappes en Syrie

Les conservateurs et les néo-démocrates réagissent

Agence QMI

Archives/Agence QMI

Le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer, a appuyé dimanche les frappes américaines, britanniques et françaises sur la Syrie en réaction à l’attaque chimique présumément menée le 7 avril par le régime de Bachar al-Assad.

À LIRE ÉGALEMENT

Frappes en Syrie: pas de conflit majeur à l’horizon

L'OIAC débute son enquête sur l'attaque chimique présumée

«La communauté mondiale ne peut pas rester sans rien faire pendant qu’un tyran utilise des armes chimiques pour tuer et mutiler d’innocents civils, a déclaré M. Scheer dans un communiqué. L’Opposition officielle soutient fermement les États-Unis, le Royaume-Uni et la France dans leurs efforts pour tenir Assad responsable de ses crimes, et pour limiter sa capacité d’armement chimique.»

Le chef du Nouveau parti démocrate (NPD), Jagmeet Singh, a également condamné le recours aux armes chimiques par le régime syrien, tout en critiquant les frappes.

«L’escalade de la violence par davantage d’interventions militaires ne représente pas la bonne façon d’instaurer la paix et la stabilité en Syrie et dans la région environnante», a affirmé M. Singh dimanche matin, également par communiqué.

Le chef néo-démocrate a par ailleurs qualifié d’insuffisants les efforts du Canada en appui à une solution diplomatique au conflit.

«Le Canada ne s’engage pas comme il le devrait à soutenir les efforts diplomatiques avec nos partenaires internationaux pour empêcher toute escalade additionnelle de la violence, a ajouté M. Singh. Toute réponse efficace à la crise en Syrie doit être multilatérale et conforme au droit international.»

Dans la même catégorie