/regional/montreal/montreal

Montréal

Mobilisation contre les frappes aériennes en Syrie

Zacharie Goudreault | Agence QMI

Des Montréalais d’origine syrienne ont pris part dimanche après-midi à une manifestation pour dénoncer les frappes aériennes menées par trois pays occidentaux durant la fin de semaine en Syrie.

Un drapeau de la Syrie à la main, une centaine de personnes ont convergé à la place Norman-Bethune pour dénoncer les bombardements menés dans la nuit de vendredi à samedi en Syrie par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni.

Ces bombardements surviennent alors qu’une enquête d’experts internationaux est en cours pour vérifier si le régime syrien est responsable d’une attaque chimique présumée qui aurait fait des dizaines de morts et des centaines de blessés le 7 avril à Douma, une ville à l’est de la capitale syrienne.

«On attend de la part de l’Ouest le soutien, pas des frappes contre les Syriens [...] Il y a toujours de la propagande. On dit qu’il y a des armes chimiques en Syrie, mais c’est tout faux», a fait valoir Moun Zerre, un immigrant d’origine syrienne qui demeure à Montréal depuis 2010 avec sa femme et ses trois enfants.

«[Les États-Unis] veulent détruire le pays économiquement et c’est ce qu’ils font», estime quant à lui Reza Koochekian, qualifiant la première puissance mondiale de «pays sauvage».

La guerre civile syrienne, qui oppose les rebelles syriens et des groupes terroristes au régime de Bachar al-Assad, aurait fait plus de 350 000 morts depuis mars 2011.

Dans la même catégorie