/news/politics

Ottawa

Renouvellement des navires de combat canadiens : aucun fournisseur conforme

Agence QMI

Bateau marine canadienne

Agence QMI / Journal de Québec

Aucune des entreprises ayant participé au processus d'appel d'offres pour concevoir et équiper les nouveaux navires de combat de la Marine royale canadienne n'est parvenue à soumettre une proposition conforme aux attentes d'Ottawa, a rapporté le «Ottawa Citizen» dimanche.

Selon des sources de l'industrie qui se sont adressées au quotidien, le gouvernement fédéral serait en train de travailler avec les soumissionnaires de concepts pour tenter de rendre leurs soumissions conformes aux critères. Selon eux, Ottawa aurait des exigences trop élevées sur certains points, comme les systèmes de radar.

Une porte-parole de Services publics et Approvisionnement Canada a toutefois indiqué au «Citizen» que les soumissions n'ont pas été rejetées et qu'elles sont toujours analysées par son ministère.

La Marine royale canadienne souhaite se doter de 15 nouveaux navires de guerre qui devraient, à terme, remplacer les destroyers de la classe Iroquois et les frégates de la classe Halifax qu’elle possède. Le coût des navires devrait se situer entre 56 et 60 milliards $, selon les estimations actuelles.

Les fournisseurs avaient jusqu'au 30 novembre dernier pour soumettre leur concept de navire de guerre. Le fédéral devrait en choisir un cette année et la construction des premiers navires devrait être lancée en 2020 au chantier naval Irving Shipbuilding qui a été sélectionné comme entrepreneur principal pour ce projet.

Dans la même catégorie