/news/society

Pluie verglaçante

Tempête printanière: «Ce sera un début de semaine pénible»

Agence QMI

Si la tempête printanière qui doit déferler sur le Québec à partir de dimanche s'annonce pénible, la température devrait revenir à la normale saisonnière au courant de la semaine.

En entrevue à TVA Nouvelles, Gilles Brien, météorologue et auteur, a analysé l’évolution de la tempête printanière qui frappera le Québec dans la nuit de dimanche à lundi.

Ce dernier a d’abord expliqué pourquoi celle-ci semble avoir été retardée, puisqu’on attendait initialement son arrivée plus tôt pendant le week-end : «une zone de haute pression sur le sud de la Baie-James pousse vers le sud la bande de précipitations qui veut grimper sur le Québec, ce qui explique le retard sur la séquence des précipitations».

«La bonne nouvelle, c’est que ce n’est pas une tempête de neige qui va nous toucher, mais une tempête de verglas», ajoute Gilles Brien au sujet du système qui frappera le sud de la province au courant de la nuit prochaine.

«En Ontario on a vu des accumulations de 10 à 40 mm. Pour le Québec, c’est de 10 à 20 mm qu’on attend jusqu’à lundi matin.»

Les précipitations devraient ensuite se changer en pluie vers la fin de l’avant-midi pour cette région. Lundi en journée, ce sont plutôt Trois-Rivières et Québec qui devraient être touchés. L’est du Québec suivra.

«Ce sera un début de semaine pénible», estime l’expert.

Le «vrai» printemps dans une semaine?

Le météorologue se montre toutefois encourageant pour la suite des choses.

«J’ai de bonnes nouvelles, parce que d’ici environ une semaine, soit vers le 18-19 avril, on va voir un nouveau régime de température s’installer au Québec. Il n’y aura plus de minimum à zéro degré. [...] On va retrouver des normales de 10 à 12 degrés.»

«Il faut toutefois dire que la normale ne veut plus dire grand-chose. On a eu un hiver survolté», a toutefois tempéré Gilles Brien.