/news/law

Acquitté du meurtre de Colten Boushie

Gerald Stanley se fait interdire de posséder des armes

Agence QMI

CAPTURE D'ÉCRAN, GLOBAL NEWS

Gerald Stanley, cet agriculteur de la Saskatchewan qui a été acquitté en février du meurtre du jeune autochtone Colten Boushie, a été condamné lundi pour une accusation liée aux armes à feu.

À LIRE ÉGALEMENT

Mort de Colten Boushie: pas d'appel de l’acquittement de Gerald Stanley

L'acquittement d’un fermier soulève l’indignation en Saskatchewan

L'homme de 56 ans a plaidé coupable à un chef d'accusation pour entreposage non sécuritaire de six armes à feu. Il devra s'acquitter d'une amende de 3900 $ et ne pourra pas posséder d'arme pour les 10 prochaines années, a rapporté le «Saskatoon Star Phoenix».

Une seconde accusation pour entreposage non sécuritaire d'une arme à usage restreint a été abandonnée.

En février dernier, Gerald Stanley avait été trouvé non coupable du meurtre de Colten Boushie, un membre des Premières Nations de 22 ans, qui était entré sur sa propriété avec des amis. Stanley avait expliqué en cour avoir voulu tirer des coups de feu à l'aide d'un pistolet semi-automatique en l'air pour faire fuir les intrus et qu'il avait atteint par accident Colten Boushie.

Le verdict avait suscité de nombreuses réactions un peu partout au pays, le premier ministre Justin Trudeau et certains de ses ministres allant jusqu'à déplorer le jugement. M. Trudeau avait d'ailleurs rencontré la famille de Colten Boushie et s'était engagé «à travailler avec [les autochtones] pour améliorer notre système qui a créé trop d’échecs pour les communautés autochtones».

Des critiques avaient notamment fusé sur la composition du jury, formé de 12 Blancs.

Dans la même catégorie