/news/politics

De passage à Chicoutimi

Jagmeet Singh «ouvert» au port de signes religieux chez les policiers

Pierre-Alexandre Maltais | Agence QMI

En plein débat sur le port de signes religieux dans la fonction publique, le chef du NPD Jagmeet Singh dit être «ouvert» à cette possibilité, à condition que les Québécois trouvent un «consensus».

Questionné sur le cas de cette étudiante en technique policière qui souhaite à tout prix conserver son hijab lorsqu’elle travaillera, M. Singh, qui porte turban et kirpan, a reconnu que le Québec avait un lien particulier avec la religion.

«Il y a une sensibilité unique au Québec par rapport à la religion et à la nécessité de souligner l’importance de la séparation entre l’Église et l’État. C’est quelque chose qui a été vraiment un problème ici au Québec [dans le passé]. Il n’y a pas une fermeture [d’esprit], c’est une sensibilité unique», a déclaré lundi le politicien de confession sikhe lors d’une visite à Saguenay.

Élection partielle

Le chef néo-démocrate a fait une courte visite à Saguenay lundi pour préparer l’élection partielle qui se tiendra bientôt dans Chicoutimi–Le Fjord.

En plus de présenter son candidat dans cette circonscription, M. Singh a également promu la députée de Jonquière Karine Trudel en tant que porte-parole adjointe en matière de commerce international.

Jagmeet Singh devait faire une visite de deux jours au Saguenay, mais les conditions météo l’ont forcé à écourter son séjour.

Dans la même catégorie