/regional/quebec/quebec

Québec

La circulation pourrait encore être perturbée à cause du verglas

Jean-François Racine | Agence QMI

Sortie de route

MARC VALLIÈRES/AGENCE QMI

La circulation risque d’être encore perturbée mardi matin alors que bien des gens ont commencé à implorer le ciel pour que ce soit la dernière tempête de l’hiver.

À Québec, l’heure de pointe matinale sera encore pénible avec un autre mélange de précipitations imprévisibles et des vents toujours forts.

«Ça fait pratiquement quatre semaines que le printemps est arrivé et c’est la neuvième tempête importante de l’hiver», mentionne le spécialiste Gilles Brien, évoquant au passage le niveau très élevé d’exaspération des Québécois en ce mois d’avril, période des impôts.

La saison froide se termine donc comme elle avait commencé à la fin du mois de décembre avec du temps extrême. La tondeuse restera encore un peu dans le garage.

Température glaciale, neige, grésil, verglas, pluie, vents... Les internautes disaient qu’il s’agissait plutôt du 105e jour de janvier au lieu du 16 avril lundi.

«Il faut passer à travers. C’est un système monstrueux qui s’étend du nord de l’Ontario jusqu’au Mexique. C’est l’événement de verglas le plus tardif à Montréal et à Québec. À 0°C, tout peut tomber», ajoute M. Brien.

Pour mardi, Environnement Canada prévoit même une onde de tempête avec des débordements côtiers et des vagues impressionnantes.

Après une courte accalmie, les précipitations ont repris sur l’heure du midi hier, ne donnant aucun répit aux usagers de la route.

Plusieurs sorties de route et collisions ont eu lieu un peu partout sur les autoroutes. Fort heureusement, il n’y a eu aucun blessé grave. Le Cégep de Limoilou a fermé les campus de Québec et de Charlesbourg, le Pavillon des métiers d’art, le Complexe sportif et le CPE dès 14h, en raison des conditions météorologiques.

Le Cégep de Sainte-Foy a également fermé ses portes, dès 14h, toujours en raison de la météo.

Les commissions scolaires des Navigateurs, de la Côte-du-Sud, de Beauce-Etchemin et des Appalaches ont fermé leurs portes pour la journée.

Le système dépressionnaire qui touche la province va continuer d’amener des précipitations accompagnées de vents forts jusqu’à mardi, avant de se diriger vers l’est qui devrait recevoir beaucoup de neige.

Ailleurs, le sud de l'Ontario a été durement frappé. La région de Toronto a connu 18 heures de grésil et 6 heures de pluie verglaçante et une dizaine de centimètres de grésil compacté.

Des dégâts au toit du Rogers Centre, causés par le mauvais temps, ont forcé le report du match de baseball prévu

lundi soir à Toronto.

Le Nouveau-Brunswick a aussi enregistré un record de température minimale pour le 15 avril. À New York, des stations de métro ont été inondées en raison de la quantité de pluie.

Le retour du soleil est prévu seulement ce samedi avec un mercure autour de 10°C.

avec la collaboration de Catherine Bouchard

 

Dans la même catégorie