/news/society

«Contre le multiculturalisme»

La Meute présente son manifeste

Nicolas Lachance | Agence QMI

«Nationaliste» et réclamant des programmes «pour les Québécois d’abord», le groupe populiste La Meute a exposé ses revendications dans un manifeste «contre le multiculturalisme» qui mène à la «destruction de la société d’accueil».

À cinq mois des élections provinciales, les militants du groupe identitaire La Meute ont présenté un manifeste, sous la haute surveillance de nombreux agents de sécurité à Saint-Agapit, lundi matin, au sud de Québec.

Le groupe a exposé un total de 17 revendications adressées aux gouvernements provincial et fédéral. Dans ce document fourre-tout, La Meute affirme représenter la voix de «la majorité silencieuse».

Réforme du système électoral, révision du nombre d’immigrants, charte de la laïcité, interdiction du niqab et de la burqa, interdiction des sacrifices d’animaux, abolition du cours éthique et culture religieuse et programme pour «les Québécois d’abord»: La Meute assure ne pas vouloir devenir un parti politique.

Se voulant neutre politiquement, le groupe populiste veut être la voix de ceux qui «veulent conserver les acquis qui ont fait notre pays».

«On n’a pas le droit de parole parce qu’il n’y a pas option offerte par les partis politiques», souligne le porte-parole de La Meute, Sylvain Brouillette.

Dans la même catégorie