/news/world

Mémoires

Comey repousse les critiques et se dit écrivain sans expérience

Agence France-Presse

L'ancien directeur du FBI James Comey a mis en avant son inexpérience en tant qu'écrivain pour répondre aux critiques qui ont accueilli ses mémoires, sorties mardi et numéro un des ventes sur Amazon, dans lesquelles il dresse un portrait accablant du président des États-Unis Donald Trump.

Dans l'ouvrage, «A Higher Loyalty: Truth, Lies and Leadership», James Comey se livre notamment à des descriptions physiques de Donald Trump, qu'il s'agisse de ses mains qui seraient petites, de sa coiffure ou la couleur orangée de sa peau.

«Je n'ai pas voulu me moquer du président. J'ai voulu essayer d'être un auteur, ce que je n'avais jamais été auparavant dans ma vie», a déclaré James Comey dans un entretien à la radio publique NPR.

«Mais pendant que j'écrivais, je pouvais entendre en moi la voix de mon éditeur: “Emmène le lecteur avec toi, dis-lui ce que tu as à l'esprit”», a-t-il expliqué.

Au-delà des descriptions physiques, l'ancien premier flic des États-Unis, limogé par Donald Trump en mai 2017, attaque violemment les qualités morales du président américain.

«Ce président est malhonnête, et il est détaché de la vérité et des valeurs institutionnelles», écrit notamment Comey. «Ce qui se produit aujourd'hui n'est pas normal».

Dans une interview à la chaîne ABC, James Comey avait enfoncé le clou dimanche soir en affirmant que le président américain était «moralement inapte» à sa fonction.

Le livre a suscité la colère de Donald Trump qui a traité l'ancien policier de «menteur» et de «raclure».

Mais certains commentateurs et critiques se sont aussi demandé dans la presse américaine si l'ancien patron du FBI ne descendait pas ainsi trop bas dans l'arène politique.

James Comey s'est défendu mardi sur NPR d'utiliser sa notoriété pour lancer une carrière politique et a dit vouloir seulement mettre en garde contre les dangers, selon lui, de la présidence Trump.

Son livre était mardi en tête des ventes sur Amazon et son éditeur en a déjà fait imprimer 850 000 exemplaires. James Comey prévoit également d'en faire la promotion dans de nombreuses interviews et participera à des débats dans une douzaine de villes américaines.

Dans la même catégorie