/regional/centreduquebec

Drummondville

Finis les congés scolaires en raison des tempêtes

Caroline Lepage | Agence QMI

Élizabeth Gauthier, étudiante de 5e secondaire au Collège Saint-Bernard, a participé à ses cinq cours du jour à partir de chez elle.

Caroline Lepage

Élizabeth Gauthier, étudiante de 5e secondaire au Collège Saint-Bernard, a participé à ses cinq cours du jour à partir de chez elle.

Les 500 élèves du secondaire du Collège Saint-Bernard ont été presque les seuls à ne pas manquer l’école hier en raison de la tempête. Ils ont pu assister à leurs cours en restant confortablement chez eux.

Le verglas qui a secoué le Québec n’a pas changé le quotidien d’Élizabeth Gauthier, 17 ans, une élève de cinquième secondaire du Collège Saint-Bernard de Drummondville. Elle a tout de même pu se lever un peu plus tard puisqu’elle n’a pas eu à se préparer et se rendre à l’école.

Aussi productive

Grâce à son ordinateur, obligatoire pour tous les élèves de ce collège depuis plusieurs années, elle a pu suivre ses cours à peu près normalement à partir de chez elle.

«Je progresse autant si je suis à la maison que si je suis en classe. Je prends mes pauses comme si j’étais à l’école. Je change d’air. Ça revient pas mal au même», évalue celle qui rêve d’étudier en médecine.

Au début de chaque cours, elle devait signaler sa présence.

Les élèves ont accès au contenu pédagogique, via Google Classroom, une application utilisée par l’école depuis longtemps et qui permet aux enseignants de transmettre des documents.

Explications incluses

En mathématique, une vidéo préenregistrée lui a livré les explications sur les exercices à faire.

Au besoin, elle questionnait l’enseignant qui était disponible en ligne pour répondre à ses interrogations.

Le Collège Saint-Bernard a l’intention d’ici cinq ans de ne plus avoir de cours magistraux. La première étape du projet, qui vise à rendre les élèves plus autonomes, consistait à ne plus annuler l’école en cas de tempête.

Élizabeth Gauthier est satisfaite d’avoir «rentabilisé» sa journée de lundi, qu’elle aurait perdue sinon.

Plutôt que d’avoir à reprendre cette journée de tempête, les élèves du Collège seront en congé le 11 mai prochain.

«Je vais pouvoir me préparer à mes examens», exprime l’élève studieuse.

Selon Dominic Boisclair, coordonnateur des communications au Collège, l’opération s’est bien déroulée pour l’ensemble des élèves.

Il faut dire que les enseignants au secondaire avaient préparé le contenu de leurs cours en conséquence, alertés par les prévisions météorologiques des derniers jours qui annonçaient du verglas.

Élizabeth Gauthier n’était pas non plus désorientée. Depuis sa première secondaire, elle utilise son portable durant tous ses cours pour avoir accès au contenu interactif en ligne.

Autonomie et discipline

M. Boisclair estime que cette initiative développe l’autonomie et la discipline des élèves.

«C’est la réalité du XXIe siècle. Sur le marché de l’emploi, la grande tendance est au télétravail», ajoute-t-il.

M. Boisclair ignore si d’autres écoles québécoises ont adopté cette méthode, mais assure que son collège figure comme leader avec ses classes innovantes.

Dans la même catégorie