/news/society

Entreprise de Québec

Rester présent après la mort avec la réalité virtuelle

Élisa Cloutier | Agence QMI

Une nouvelle entreprise de Québec offre aux gens de laisser en cadeau à leurs proches un dernier moment en leur compagnie après leur décès, grâce à la réalité virtuelle.

Fondé à Québec, Un cadeau du ciel veut avec la réalité virtuelle replonger un proche dans un voyage marquant ou simplement dans un moment du quotidien, explique la présidente et fondatrice de l’entreprise Marie-Ève Chamberland.

«Le deuil dans un contexte de réalité virtuelle, c’est une première au monde!» lance-t-elle, précisant que les tournages des vidéos sont faits en compagnie de professionnels et travailleurs sociaux, qui s’assurent que les propos véhiculés ne nuiront pas aux proches dans les étapes de leur deuil.

«On peut par exemple filmer la personne dans son salon. En mettant les lunettes de réalité virtuelle, on se sent vraiment à côté d’elle sur le divan. Mais, il faut le voir comme un passage. Au départ, on entend la voix de la personne et ensuite on la voit apparaître, puis elle disparaît à la fin. C’est fait dans un contexte aidant pour les gens», mentionne l’entrepreneure de 35 ans.

Orchestrer sa mort

Les «cadeaux du ciel» peuvent aussi prendre la forme d’un bijou personnalisé, d’une ou plusieurs lettres manuscrites, de vidéos tournées à l’aide d’un téléphone intelligent ou d’une équipe professionnelle, ou encore, de simples documents audio.

Ceux-ci sont conservés dans une voute dont le lieu est gardé secret, à Québec. Puis, l’entreprise orchestre les envois selon les dernières volontés de leurs clients.

«Le client peut choisir de l’envoyer au premier Noël en son absence, ou quelques mois après son décès. C’est une façon de rester présent après sa mort, que ce soit avec des mots d’encouragements ou des conseils», explique Mme Chamberland, précisant qu’il est recommandé d’attendre au moins deux mois après le décès pour commencer le ou les envois de «cadeaux».

Les «cadeaux» sont remis par courrier sécurisé, mais peuvent aussi l’être en main propre, par un membre de l’entreprise. «Le client peut aussi choisir d’offrir un accompagnement par un professionnel du deuil avant ou après la remise de son cadeau», précise-t-elle.

Nommer des complices

Tout comme une assurance vie, le client pourra choisir d’avertir ou non ses proches de ses volontés posthumes. Aucune obligation testamentaire n’est requise.

«Nous remettons un certificat d’attestation officielle avec un numéro de compte, que la personne doit conserver avec ses documents importants. Nous demandons aussi à la personne de nommer deux complices, qui seront informés de ses volontés et pourront officiellement lancer la ou les remises de cadeaux au moment opportun», explique-t-elle.

Les prix varient entre 160 $ et 2500 $ selon les types de forfaits et le nombre de cadeaux désirés. Les vidéos en réalité virtuelle peuvent quant à elles couter jusqu’à 18 000 $.

Dans la même catégorie