/news/world

Une passagère décédée

Un moteur explose, une femme a failli être aspirée dans un hublot

TVA Nouvelles et AFP

Le moteur d’un avion de Southwest Airlines a explosé en plein vol mardi matin, causant une dépressurisation; une femme a failli être aspirée par un hublot, a rapporté un passager.

À LIRE ÉGALEMENT

«Ça aurait pu être beaucoup plus grave» selon un expert 

L'appareil a connu une défaillance de moteur, qui a brisé un hublot et fait un mort parmi les passagers, selon l'organisme fédéral de la sécurité des transports (NTSB).

La victime est une mère de famille de deux enfants, Jennifer Riordan, une employée de banque résidant dans l’État du Nouveau-Mexique, rapportent plusieurs médias.

En plus du hublot, le fuselage de l'appareil a également été endommagé.

«Une passagère était aspirée vers l’extérieur; d’autres passagers l’ont retenu et l’ont tiré à l’intérieur», a raconté le père d’une passagère, Todd Baur, à la chaîne locale NBC 10.

«Elle n’était pas passée à travers le hublot, a expliqué un passager, Marty Martinez, à CNN. Mais ses bras et son corps étaient aspirés dans cette direction, de ce que j’ai pu voir. Il y avait des gens derrière qui la retenaient.»

Le passager raconte que d’autres personnes essayaient de boucher le trou avec ce qu’ils trouvaient, comme des manteaux, et que chaque objet était inévitablement aspiré à l’extérieur.

Elle a été conduite d’urgence à l’hôpital, a rapporté M. Baur. Elle a souffert de graves blessures.

Sept autres personnes ont été légèrement blessées.

Le Boeing 737-700, qui transportait 144 passagers et 5 membres d’équipage, volait de New York à Dallas, mais a fait un atterrissage d’urgence à Philadelphie après l’explosion, survenue peu après le décollage de l'aéroport La Guardia.

Selon les données du site spécialisé Flight Aware, l’aéronef se trouvait à 32 500 pieds lors de l’explosion. Il a ensuite perdu près de 3000 pieds par minute, avant de se stabiliser à 10 000 pieds.

Un passager qui était à bord de l'avion, Marty Martinez, a publié plusieurs vidéos et photos en plein vol, peu après l’explosion.

On peut y voir les passagers assis dans un calme relatif, leur masque à oxygène passé autour de leur tête. Via l’intercom, les agentes de bord donnent des consignes aux passagers.

Le transporteur aérien a rapidement réagi par voie de communiqué à la suite de cet incident. «La sécurité est toujours notre principale priorité chez Southwest Airlines, peut-on lire dans la déclaration. Nous travaillons de façon diligente pour soutenir nos clients et notre équipage en ce moment.»

Le problème de moteur --de type CFM-56, fabriqué par une coentreprise de General Electric et Safran-- a endommagé le fuselage et un hublot de l'appareil, a précisé dans un communiqué la Federal Aviation Administration (FAA), le régulateur aérien américain.

Plusieurs spécialistes cités par les télévisions américaines ont fait remarquer que l'incident ressemblait étrangement à une défaillance de moteur subie par un avion de la même compagnie en août 2016, qui avait dû atterrir d'urgence en Floride.

Le président de l'organisme fédéral de la sécurité des transports (NTSB), Robert Sumwalt, est cependant resté prudent lors de son bref point de presse, organisé à Washington juste avant qu'une équipe du NTSB ne se rende sur les lieux.

«Peut-être que cet incident est lié au précédent, peut-être pas», a-t-il indiqué aux journalistes.