/news/politics

Chronique «Réveillez-vous»

«Philippe Couillard souffle sur les braises de la peur»

TVA Nouvelles

Philippe Couillard est entré en mode séduction dimanche alors qu’il est allé rencontrer la communauté anglophone, au Collège Dawson, à Montréal.

À LIRE ÉGALEMENT

Philippe Couillard veut rebâtir des ponts avec les électeurs anglophones

Selon Richard Martineau, le premier ministre, en vue des prochaines élections, a choisi la facilité: faire peur aux anglophones du Québec.

«''Pourquoi je me fends les cheveux en quatre? C’est les anglophones! On n’a rien qu’à leur faire peur''», caricature Richard Martineau dans le cadre de sa chronique «Réveillez-vous» diffusée au Québec matin.

Lors de son allocution dimanche, le premier ministre a encore parlé de séparation.

«Le PQ veut toujours un référendum. La CAQ veut remplacer le ''test d’exclusions'' par un ''test d’expulsion''», a-t-il prévenu.

Malgré cette opération séduction, plusieurs militants lui reprochent de prendre les anglophones pour acquis.

«C’est vraiment de la petite politique. Si j’étais anglophone, je dirais à M. Couillard ''Arrêtez avec les histoires de peur. On est en 2018, parlez nous de vos réalisations''. Ça en dit long sur la prochaine campagne électorale. Les couteaux vont voler très très bas», croit le commentateur.

«M. Couillard souffle sur les braises de la peur», conclut-il.

Dans la même catégorie