/news/society

Transport en commun

STM: grève des heures supplémentaires des employés d'entretien

Yves Poirier | TVA Nouvelles

Capture d'écran TVA Nouvelles

Les employés d’entretien de la Société de transport de Montréal (STM) décrètent six jours de grève d’heures supplémentaires.

Ils seront quelques centaines à manifester mercredi après-midi devant le siège social de la STM, accompagnés de leur président syndical, Gleason Frenette.

Les employés d’entretien de la STM sont en discussion avec l’employeur depuis plus d’un an sur le renouvellement de la convention collective. Ils sont 2400 employés au sein du syndicat des transports de Montréal-CSN.

Vote de grève des chauffeurs d’autobus

Rappelons que jeudi, ce sont 4500 employés de la Société de transport de Montréal, dont les chauffeurs d’autobus, qui tiendront de leur côté un vote de grève, dans le cadre de deux assemblées générales du syndicat, qui auront lieu la même journée.

Les résultats du vote, eux, seront connus en soirée. La section locale 1983, qui représente les chauffeurs d’autobus, les opérateurs de métro et les employés des services connexes au transport, a convoqué ses membres à la salle Renaissance du boulevard Henri-Bourassa Est pour un vote de grève qui sera précédé par un rapport du président Renato Carlone.

Les 4500 syndiqués de la section locale 1983 sont sans contrat de travail depuis janvier. Leur contribution permet au quotidien le déplacement d’environ 1 million de personnes, explique le syndicat, qui ajoute qu’un vote de grève ne signifie pas le déclenchement immédiat d’une grève.

Or il se peut que les employés utilisent des moyens de pression pour se faire entendre auprès de l’employeur.

Dans la même catégorie