/news/currentevents

Canada

Une femme tuée tous les deux jours depuis le début de l'année

Agence QMI

Pas moins de 57 femmes ont été assassinées au Canada au cours des quatre premiers mois de l'année, soit près d'une victime tous les deux jours, a comptabilisé l'Observatoire canadien du fémicide pour la justice et la responsabilisation, de l'Université de Guelph, en Ontario.

Ce nombre inclut les huit femmes qui ont perdu la vie lors de l'attaque au véhicule-bélier perpétrée à Toronto la semaine dernière.

L'Ontario est d'ailleurs surreprésenté dans les statistiques puisque 33 des 57 meurtres ont été commis sur son territoire. Le Québec et le Manitoba occupent le deuxième rang de ce triste palmarès, avec six meurtres de femmes dans chacune de ces provinces.

Les femmes issues de minorités visibles et les femmes autochtones sont disproportionnellement représentées dans ce bilan, alors qu'elles comptent respectivement 30 % et 19 % des 43 meurtres pour lesquels l'origine ethnique de la victime est connue.

Près de la moitié des femmes tuées ont perdu la vie chez elles ou dans la demeure qu'elles partageaient avec leur conjoint. D'ailleurs, pour les 48 cas où un suspect a été identifié, 38 % des femmes semblent avoir été tuées par un partenaire ou ex-partenaire intime masculin, a souligné l'Observatoire.

L'attaque de Toronto, où le présumé meurtrier Alek Minassian semblait viser délibérément les femmes, a eu un impact majeur sur la conscientisation vis-à-vis des violences perpétrées contre les femmes. «C'est horrible en raison du volume de personnes tuées [...], mais les gens ne réalisent pas que, constamment, des femmes sont tuées, happées ou abattues pour le même genre de raisons», a déploré la professeure responsable de l'étude, Myrna Dawson, en entrevue avec le «Globe and Mail».

Dans la même catégorie