/regional/sherbrooke/estrie

Dès le 1er octobre

Les traitements contre les vers blancs interdits à Sherbrooke

TVA Nouvelles

Sherbrooke va interdire les traitements préventifs pour les vers blancs, qui font des ravages sur les pelouses.

Les élus ont pris cette décision lundi soir au conseil de ville en expliquant que le traitement préventif utilisé à l’heure actuelle n'est pas un pesticide à faible impact, ce qui va à l'encontre du règlement municipal adopté en 2014.

À LIRE ÉGALEMENT

Infestation de vers blancs à Sherbrooke

L’interdiction sera en vigueur dès le 1er octobre prochain.

L'été dernier, pas moins de 2700 traitements préventifs ont été faits sur le territoire de Sherbrooke. Bon nombre d'entre eux ont été appliqués sur des terrains qui n'étaient pas nécessairement infestés.

Les vers blancs, qui sont en fait des larves de coléoptères, mangent les racines de votre gazon avant de se transformer, en cours d’été, en hannetons adultes. Ils constituent un mets de choix pour les ratons laveurs et les moufettes, qui creusent dans la pelouse, en soulevant des morceaux pour les atteindre. Il en résulte un gazon de piètre apparence, flétri, sec et dont certaines plaques se soulèvent. Le problème, relativement nouveau dans la région – on le constate depuis environ 4 ans -, est coûteux à enrayer.

À partir d’octobre, la seule exception pour utiliser ce pesticide sera lorsqu'un citoyen prouve que son terrain est infesté. Sinon, les citoyens devront utiliser un traitement aux nématodes, une solution biologique qui s’applique au mois d'août.

Dans la même catégorie