/news/law

Chef d'orchestre en Mauricie

3 ans de prison pour 8 ans d'agressions sexuelles sur une enfant

Jonathan Roberge | TVA Nouvelles

L'ancien chef du Grand Orchestre de la Mauricie, Pierre Peterson, écope de 3 ans de prison pour avoir agressé sexuellement une enfant sur une période de 8 ans.

Les premiers attouchements ont eu lieu alors que la jeune fille n'était âgée que de 6 ans. Au fil des semaines et des mois, son comportement déviant s'est aggravé.

Devant le juge, Peterson dit avoir lui-même été agressé sexuellement de l'âge de 17 à 25 ans, sans toutefois dénoncer son agresseur.

Âgé de 54 ans, il affirme aujourd'hui être rempli de remords et s'avoue pédophile. Il remercie aussi sa victime d'avoir porté plainte, ce qui lui a permis, dit-il, d'amorcer des thérapies visant à modifier son comportement.

«Dès le premier jour, dès sa première rencontre avec les policiers, monsieur a admis les faits. Il a toujours été de son intention de plaider coupable», a fait savoir son avocat, Me Alexandre Biron, au terme des procédures.

Aujourd'hui âgée de 14 ans, la jeune victime a vécu une période dépressive et se dit inquiète de ses relations futures avec les garçons. Au moment de prononcer la sentence, le juge a tenu compte de son témoignage parmi les facteurs aggravants, tout comme l'âge de la victime au moment des premiers contacts.

L'empathie qu'a démontrée Pierre Peterson envers sa victime durant les procédures, les démarches qu'il a amorcées afin d'obtenir de l'aide, sa prise de conscience et ses remords ont été considérés comme des facteurs atténuants.

L'avocat de Pierre Peterson suggérait deux ans de prison, la Couronne en demandait quatre. Le juge a finalement tranché pour 3 ans, au cours desquelles il est fortement invité à continuer les thérapies.

Pierre Peterson a quitté ses fonctions au sein du Grand Orchestre de la Mauricie dès son arrestation.

Sa conjointe, qui souhaite maintenir sa relation de couple avec le détenu, était présente dans la salle et a fondu en larmes au moment du prononcé de la sentence.