/regional/troisrivieres/mauricie

Éducation

UQTR : les professeurs en lock-out réclament la démission du recteur

Patricia Hélie | TVA Nouvelles

 - Agence QMI

Les professeurs en lock-out de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR) réclament la démission du recteur, Daniel McMahon. Une pétition a été lancée jeudi après-midi avec, pour objectif, d'amasser 100 signatures avant la fin de la journée. À 16 h, le cap des 135 signatures avait déjà été atteint.

En début d'après-midi, une centaine de délégués de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) sont venus encourager les professeurs en lock-out. Une semaine après le début du conflit, la présidente ne comprend toujours pas.

«C'est quasi-incroyable. On sait à quel point l'université rayonne en dehors de ses murs», a dit Louise Chabot, présidente de la CSQ.

Pour elle, l'UQTR fait fausse route si elle pense régler le financement des universités avec ce conflit. «Le problème, ce n'est pas le financement des universités, c'est de renouveler un contrat de travail. On ne règle pas des problèmes politiques en mettant des gens en lock-out. Et je me demande si ce n'est pas ce qui se passe aussi à l'ABI.»

Dans la même catégorie