/regional/centreduquebec

Possibilités énormes pour l'entreprise

La légalisation du cannabis, une bonne nouvelle pour Cascades

Philippe Orfali | Agence QMI

Cascades Forma-Pak-Investissement

Courtoisie/Les Actualités/Agence QMI

L’envoi toutes les semaines de 30 000 colis par la future Société québécoise du cannabis fait saliver la papetière Cascades, aujourd’hui spécialisée dans les emballages.

Le commerce électronique représente depuis plusieurs années un secteur aux possibilités énormes pour l’entreprise de Kingsey Falls, qui compte déjà Amazon et d’autres grands sites de vente en ligne parmi ses clients. Ce marché croît de 2 à 3% tous les ans, et la décision de Québec de permettre la vente de cannabis par la poste pourrait doper la production de boîtes et emballages si la Société québécoise du cannabis (SQDC) s’approvisionne chez Cascades.

«Tout produit vendu par le commerce électronique est positif pour nous», a dit le président et chef de la direction de Cascades, Mario Plourde, en entrevue.

«La nouvelle génération de consommateurs fait livrer même ses repas à la maison, dans des boîtes qu’on fabrique. On ne fournit pas à la demande en ce moment, et on pense que cette tendance lourde va se poursuivre pour longtemps», a poursuivi M. Plourde, en marge de l’assemblée générale des actionnaires de Cascades.

Pour l’instant, l’entreprise n’a pas entamé de pourparlers avec la SAQ, qui chapeaute la SQDC. La société qui se chargera de la distribution des produits de la SQDC n’a pas encore été sélectionnée, par ailleurs.

Résultats décevants

L’entreprise dévoilait jeudi des résultats plutôt décevants au 1er trimestre de 2018.

La papetière a vu son bénéfice net dégringoler de près de 100 millions $, passant de 161 millions $ (ou 1,70 $ par action) à 61 millions $ (ou 65 cents par action) en l’espace d’un an.

Le bénéfice ajusté demeure le même, à 12 millions $ (13 cents par action).

Les ventes ont quant à elles crû de 100 millions $, pour s’établir à 1,1 milliard.

L’action de Cascades (TSE: CAS) a perdu plus de 1$ jeudi à la bourse de Toronto, en baisse de 7,65%, pour s’établir à 12,32$. M. Plourde n’a pas caché son agacement relativement à cette situation.

«Les actionnaires qui sont là à long terme sont très heureux avec notre performance», s’est-il défendu.

Il estime que l’action de Cascades demeure «sous-évaluée». «On est premier en carton-caisse au Canada, sixième en Amérique du Nord, premier en papier tissu au Canada et cinquième en Amérique du Nord. On est dans des positions enviables.»

Dans la même catégorie