/news/politics

Ottawa

Le maire de Trois-Rivières s'apprête à défendre les couleurs du Parti conservateur

Christopher Nardi | Journal de Québec

GEN-YVES-LEVESQUE-TROIS-RIVIERES

Andréanne Lemire/Agence QMI

Maire de Trois-Rivières depuis une vingtaine d’années, Yves Lévesque est devenu membre du Parti conservateur du Canada cette semaine et compte porter les couleurs de ce parti aux élections fédérales en 2019... si sa femme est d’accord.

«J’ai des intentions assez profondes [de me présenter aux élections fédérales]. J’ai le goût de faire le saut et d’amener ma voix au fédéral [...] Mais il faut absolument que j’aie l’approbation de ma femme. Ce sera tout de même ma neuvième campagne électorale et c’est assez exigeant», dit M. Lévesque d’un ton léger en entrevue avec Le Journal.

M. Lévesque a été élu pour la première fois au conseil municipal de Trois-Rivières-Ouest en 1994 en tant que conseiller municipal avant d’en devenir le maire. Depuis 2001, il est maire de la nouvelle ville de Trois-Rivières.

Son intérêt pour la politique fédérale n’est pas un secret. D’ailleurs, on rapportait il y a quelques jours qu’il avait rencontré en tête-à-tête le chef conservateur Andrew Scheer pendant sa tournée au Québec.

«J’ai beaucoup apprécié ma rencontre avec le chef et son ouverture. Il apprécie beaucoup l’idée de respecter chacune des provinces et il veut s’assurer que le Québec ait une voix forte et que les députés du Québec soient écoutés», indique M. Lévesque, 60 ans, qui avait aussi été courtisé par les Libéraux de Justin Trudeau en vue des élections de 2015.

En effet, M. Lévesque est approché de façon récurrente depuis 2004 pour faire le saut au niveau fédéral. Il avait toujours décliné l’offre jusqu’ici.

Le parti conservateur du Canada, en pleine opération de charme au Québec, tient pour la première fois un congrès ce week-end à Sainte-Hyacinthe où sont attendus 400 militants.

D’ailleurs, une source sûre a indiqué au Journal que le parti courtise fortement l’ex-maire de Rouyn-Noranda, Mario Provencher, dans l’espoir de ravir le siège de la députée néodémocrate Christine Moore en 2019. Celui-ci devrait être présent au congrès.

Cette fin de semaine, les membres québécois du parti examineront des résolutions touchant les taxes de vente sur les contenus numériques, les migrants à la frontière et une déclaration de revenus unique.

Ils adopteront des résolutions qui seront ensuite soumises lors du congrès national du parti à Halifax en août.

Dans la même catégorie