/news/currentevents

Centre-du-Québec

Un enfant sauvé d’une mort certaine à Plessisville

Emmanuel Martinez | Agence QMI

JOEL LEMAY / 24 HEURES / AGENCE

Un enfant de sept ans coincé par un arbre sous l’eau a eu la chance de survivre à une noyade certaine, grâce à la rapidité d’une femme qui n’avait jamais fait de manœuvres de réanimation auparavant, dimanche après-midi, à Plessisville dans le Centre-du-Québec.

Vers 15h45, un groupe de jeunes a eu l’idée de pousser un bouleau mort dans la rivière Bourbon près de la piste cyclable à Plessisville. Un garçon de sept ans a alors perdu pied et a été complètement submergé, coincé sous l’arbre. Ayant observé la scène, Katy Taschereau a accouru pour secourir l’enfant devant des petits amis complètement tétanisés par l’accident.

«J’ai sauté dans l’eau. J’ai essayé de lever le bouleau, mais il était trop pesant. Deux enfants m’ont aidée et on a réussi à lever l’arbre pour le sortir de là», a dit l’héroïne en entrevue téléphonique.

«Il avait les yeux à l’envers. Il ne respirait plus», a-t-elle ajouté.

Même si elle n’avait jamais pratiqué de manœuvre de réanimation auparavant, elle a fait «comme à la télévision» pour tenter de le ramener à la vie.

«Je l’ai fait longtemps. C’est pas évident à savoir dans ce temps-là. On panique», a dit Katy Taschereau.

Le garçon a finalement repris connaissance. Il a même pu marcher jusqu’à chez lui. Il a ensuite été à l’hôpital par mesure préventive, mais il se portait bien, selon la police.

«Sans l’intervention de cette dame-là, ce garçon serait mort», a dit le porte-parole de la Sûreté du Québec Daniel Thibaudeau.

Malgré tout, la mère qui l’a sauvé ne s’en est pas vanté.

«Je me sens bizarre. Cela aurait pu être les miens», a-t-elle mentionné au téléphone.

Dangereux

Katy Taschereau estime qu’il faudrait mettre une clôture entre la piste cyclable et le cours d’eau, puisqu’elle estime que c’est un endroit dangereux.

«Ce serait bon de mettre une clôture. C’est pas une place pour les enfants», a-t-elle précisé.