/regional/saguenay

Production laitière

Nutrinor exporte le savoir-faire du Lac-Saint-Jean

Pierre-Alexandre Maltais | Agence QMI

Agence QMI

La coopérative Nutrinor est synonyme de production laitière au Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis plus de 50 ans et c’est justement grâce à la transformation de niche qu’elle tente aujourd’hui de conquérir les marchés d’un océan à l’autre.

Quatrième plus gros employeur de la région, la coopérative basée à Saint-Bruno au Lac-Saint-Jean œuvre en agroalimentaire, en agriculture, possède une chaîne de station-service et est présente dans le domaine des quincailleries.

À LIRE ÉGALEMENT

Innover sans négliger le passé

Tout comme l’économie du Saguenay-Lac-Saint-Jean, la coopérative s’est diversifiée avec les années.

En 2017, l’entreprise s’est mise en mode expansion. Avec son plan triennal d’investissement de l’ordre de 65 millions $ destiné d’abord à trouver des débouchés pour son or blanc, Nutrinor a pris les moyens pour stimuler un marché du lait qui représente jusqu’à 20 % de son chiffre d’affaires.

Défaire un monopole

L’une de ces innovations est le riz au lait fait de lait nordique qui vient tout juste d’être lancé afin de concurrencer un monopole jusqu’ici détenu par l’entreprise américaine Kozy Shack.

Pas moins de 8 millions $ ont été investis à l’usine de production d’Alma pour y arriver.

«Avec ça, on devient le seul fabricant canadien qui entre sur le marché avec ce produit-là. Ça va nous permettre de rentrer dans toutes les grandes chaînes et d’atteindre les marchés de l’Ontario et de l’Ouest canadien», affirme le chef de la direction de Nutrinor, Yves Girard.

En matière d’infrastructures, Nutrinor est présent au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mais aussi à Chibougamau et sur la Côte-Nord. Depuis l’achat d’une fromagerie de Repentigny au début de 2017, l’entreprise exporte son image de marque.

«C’est sûr que la fromagerie Champêtre nous donne une présence importante à l’extérieur de la région. Ça nous permet une meilleure présence dans la région de Montréal, mais aussi à l’extérieur de Québec», estime M. Girard.

Certifié régional

Avec l’exportation de ses produits, Nutrinor diffuse aussi l’expertise acquise dans la région.

«On veut aider nos producteurs à implanter une démarche de développement durable pour mettre en marché des produits avec une certification, mais aussi que les produits qui sortent de la région dans le futur soient associés à ça. Plus on va avancer dans le temps, plus on va miser sur notre spécificité régionale pour investir le marché national», croit le directeur général de la coopérative.

En chiffres

Nombre de membres: 936 producteurs

Chiffre d’affaires: 409 millions $

Actifs: 139 millions $

Investissements annuels dans le développement: 8 millions $

Nombre d’employés: 650

Dans la même catégorie