/finance/homepage

Bas-Saint-Laurent

Uniboard obtient 8 millions $ en aide gouvernementale

Simon Gamache Fortin | TVA Nouvelles

L'usine d'Uniboard à Sayabec, dans le Bas-Saint-Laurent, qui emploie 400 personnes, obtient une aide remboursable de 8 millions $ des gouvernements de Québec et d’Ottawa, pour un important projet.

L'entreprise qui fabrique des panneaux de particules pourra aller de l'avant avec son projet de 17 millions $ qui vise à poursuivre l'optimisation d'équipements: une deuxième presse à laminer nouvelle génération sera installée.

L'équipement permettra d'augmenter la capacité de production de l'usine de 20 %. L'entreprise pourra ainsi consolider sa production et les emplois à Sayabec. L'aide octroyée lui permettra de développer de nouveaux marchés dans cette industrie très compétitive.

«L'industrie s'est rationalisée et consolidée beaucoup dans la crise de 2008. La croissance de marché est encore tranquille. Dans ce scénario, on va avoir encore trois nouveaux compétiteurs aux États-Unis. On exporte pas mal vers les États-Unis, donc le marché va être dans un surplus d'offre dans la période de 2019 à 2022. On va donc pouvoir se distinguer avec notre gamme de produits et la valeur ajoutée avec l'investissement», explique le PDG d'Unibord Canada, James Hogg.

Une usine importante dans la Matapédia

L'usine emploie plus de 400 personnes à Sayabec et génère plus de 1200 emplois indirects dans la Matapédia.

«Pour Sayabec, c'est un fleuron, il y a une équipe extraordinaire de travailleurs engagés qui travaillent à bon train pour s'assurer qu'il y ait une grosse production. C'est une usine qui innove. On le disait, c'est 400 employés, mais c'est 30 millions en masse salariale pour des gens qui viennent d'un peu partout dans la région et c'est 100 millions de retombées économiques pour la région. Pour le gouvernement du Canada, c'était important de contribuer, car c'est un projet qui est innovateur», explique Rémi Massé, député fédéral d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia.

Le provincial accorde un prêt de 5 millions $ à l'entreprise alors le fédéral octroie une contribution remboursable de 3 millions.

«Notre engagement est profitable à l'entreprise, mais est aussi profitable au gouvernement, d'abord dans la région avec les nombreux emplois. Ça fait vraiment une très grande différence. Je ne pourrais pas imaginer la région sans la présence d'Uniboard. Imaginez ce que ça représente», estime le ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Jean D'Amour.

Le député de Matane-Matapédia, Pascal Berubé, se dit très heureux de ces investissements. Il précise que c'est l'ensemble de la Matapédia qui va en bénéficier avec la consolidation des emplois.

Le syndicat se réjouit de ces investissements qui vont permettre de consolider la production. Plusieurs employés affichaient un large sourire à la suite de l'annonce.

Dans la même catégorie